Une zone frontalière franche pour activités économiques sera créée prochainement sur le territoire de la commune de Taleb-Larbi (El-Oued), une zone limitrophe aux frontières avec la Tunisie, a-t-on appris du président de l'Assemblée populaire de cette commune (P-APC).

Localisée au niveau de cette commune distante de près de 80 km d'El-Oued, la création de cette zone s'insère dans le cadre d'un ambitieux projet de création dans le Grand Sud de zones franches au niveau de cinq wilayas frontalières (El-Oued, Illizi, Tamanrasset, Adrar et Tindouf), en vue de promouvoir les opportunités d'investissement et offrir des alternatives économiques hors-hydrocarbures, a précisé le P/APC, Brahim Douim. Selon le responsable, la délimitation d'une superficie de 500 ha, extensible à 2.000 ha, a été retenue au niveau de la zone de Bir Bouaroua, près du poste frontalier de Taleb-Larbi, pour accueillir ce projet économique prometteur. Une nomenclature de dix (10) activités a été établie pour les promoteurs désirant activer au niveau de cette zone frontalière, et concernent notamment les activités de stockage, fabrication, distribution, réexportation, les services et autres, a-t-il ajouté. Dans le but de booster les activités économiques dans les régions du Sud et contribuer au développement de l'économie nationale, une série de mesures et d'avantages seront accordées aux opérateurs économiques dans les zones franches, dont l'exonération des investissements d'impôts et taxes, et toutes opérations d'imputation à caractère fiscal, parafiscal ou douanier, en plus de la possibilité de bénéficier de prêts bancaires avec intérêts réduits. La création d'une zone frontalière franche pour les activités économiques, une des questions longtemps soulevées par les opérateurs économiques de la wilaya d'El-Oued, notamment dans le domaine agricole, devra faire de la région une porte frontalière d'exportation des produits agricoles et de conquête des marchés extérieurs.

APS