Le ministre de l’énergie, Abdelmadjid Attar a exhorté à partir de Ghardaïa l’ensemble des jeunes à fédérer leurs efforts pour construire "l’Algérie nouvelle, l’Algérie des startup" permettant de relancer l’économie nationale.

S’exprimant à l’ouverture d’une journée d’étude sur "la promotion des micro-entreprises, des startup et la préservation de l’environnement dans le secteur de l’énergie", en présence des ministres délégués auprès du Premier ministre chargés de l'Environnement saharien, de l'Economie de la connaissance et des startup, et de la Micro-entreprise, respectivement Mrs Hamza Al Sid Cheikh, Yacin El-Mahdi Oualid et Nassim Diafat, le ministre de l’Energie a souligné que "l’Algérie ne peut se construire qu’avec l’égalité des chances et en donnant l’occasion aux jeunes d’exprimer et de promouvoir leurs compétences et idées pour la création de richesse et de l’employabilité des jeunes" . "L’objectif de cette journée est de relever le défi par la création des startup et micro-entreprises innovantes dans une Algérie nouvelle où le jeune peut s’exprimer et développer ses compétences pour l’édification d’une économie nationale solide devant permettre de résorber le chômage", a souligné Attar, avant d’appeler à aller voter massivement le 1er novembre pour l'édification de l’Algérie nouvelle. Pour leur part, les ministres délégués ont insisté lors de leurs interventions sur la nécessité de l’intégration de l'approche "redevabilité sociale" pour améliorer le système de création de micro- entreprises et startup. "Toutes les actions que nous menons s’inscrivent dans l’amélioration du processus de création des startups par une approche de "redevabilité sociale" qui consiste en un processus proactif de participation citoyenne des jeunes dans le lancement de leurs projets par un échange d'information à double sens, entre les jeunes et les responsables”, ont-ils-souligné. Pour eux, cette rencontre s’inscrit dans le cadre du programme du Gouvernement visant la relance et le développement des activités sectorielles et le développement de l’innovation et la création des postes d’emploi pour les jeunes. Elle constitue également, une occasion pour les jeunes et les universitaires pour s’informer et connaître les importantes opportunités d’investissement offertes par les différents secteurs tels l’Energie et l’environnement, ont-ils indiqué. De son côté, l’initiatrice de cette journée d’étude, Mme Aicha Tagabou a soutenu que l’initiative vise à mettre en contact les différents partenaires (les jeunes, les responsables) pour encourager le développement des micro-entreprises et des startup". "Ce travail de proximité permet de lever toute "équivoque et entrave" dans la création des micro-entreprises et d’écouter les préoccupations des jeunes concernés", a-t-elle fait savoir. Auparavant, le panel des ministres et les autorités locales se sont recueillis à la mémoire des martyrs à l’occasion de la célébration de la journée nationale de l’émigration, marquant le 59e anniversaire des manifestations du 17 octobre 1961. La délégation ministérielle a visité une exposition sur les travaux des micro-entreprises de la wilaya de Ghardaïa. Des communications sur des thèmes relatifs aux opportunités d’investissement pour les micro-entreprises et start-ups ainsi que les opportunités dans le domaine de la valorisation des déchets auprès des filiales de Sonelgaz, les mécanismes à mettre en œuvre pour faciliter l’accès des micro-entreprises et des startup aux marchés lancés par Naftal ainsi que l'entreprenariat vert et durable, partenaire de la protection de l'environnement, seront présentées par des experts au cours de cette journée. Trois panels sur l’innovation et le développement durable seront également à l’ordre du jour de cette journée. En marge de cette rencontre, les ministres effectueront une visite de terrain pour s'enquérir des installations de leurs secteurs.

Pour l’accompagnement des jeunes dans la création de leurs startups

 Les participants à la journée d’étude sur la promotion des micros-entreprises, des startups et la préservation de l’environnement dans le secteur de l’énergie ont plaidé, à Ghardaïa pour l’accompagnement des jeunes dans la création et structuration de startup et microentreprise, la facilitation de l'accès au crédit ainsi que l’octroi des projets. Les intervenants ont passé en revue les moyens nécessaires pour l'éclosion de l'esprit entrepreneurial et de startup innovantes auprès des jeunes qui sont confrontés au problème de chômage. Les débats, qui se sont déroulés en présence de nombreux jeunes universitaires et jeunes entrepreneurs de la région de Ghardaia ont été consacrés à l'éducation à la créativité et à l'innovation, la formation appropriée, l'amélioration du climat des affaires et des stratégies de développement encourageant l'auto-emploi. Les recommandations, issues des ateliers organisés dans le cadre de cette rencontre, ont mis en avant l’importance de la facilitation de l’accès aux projets en offrant pour les jeunes des cahiers de charge gratuitement et en éliminant la caution de garantie qui pèse lourdement sur le capital de la nouvelle startup ou entreprise. Les participants à cette rencontre ont souligné la nécessité de renforcer les actions de sensibilisation des différents acteurs à l'importance de la création de startup innovante et d'encourager la recherche scientifique, mettant en exergue l'importance de créer des passerelles et de mécanismes d'échange et de partage d'informations entre différents partenaires et secteurs public et privé ainsi que la mise en place d’un site numérique d’information sur l’ensemble des activités des startup pour plus de transparence. Intervenant à la clôture de cette journée d’étude sur "la promotion des micro-entreprises, des startup et la préservation de l’environnement dans le secteur de l’énergie", en présence des ministres délégués auprès du Premier ministre chargés de l'Environnement saharien, de l'Economie de la connaissance et des startup, et de la Micro-entreprise, respectivement MM. Hamza Al Sid Cheikh, Yacin El-Mahdi Oualid et Nassim Diafat, le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar a souligné que la promotion de l’esprit entrepreneurial et d’innovation est en mesure de traiter la problématique du chômage en Algérie et de faire de notre jeunesse le fer de lance d’une nouvelle dynamique économique. Relevant l’importance que revêt l'information sur le terrain et la connaissance des problèmes des jeunes entrepreneurs à l'heure actuelle, M. Attar a souligné que cette rencontre qui se veut un creuset de communication, de dialogue et d’échange m’a permis de m’imprégner de la réalité tout en assurant que son département ministériel traduira dans les faits certaines recommandations et propositions de cette rencontre. Auparavant la délégation ministérielle s’est enquis sur l’état de plusieurs projets dans la région de Ghardaia notamment le poste de transformateur électrique 60/30 KV d’oued N’Chou réalisé pour un cout de plus de 968 millions de DA dans le but de renforcer la sécurité d’alimentation en énergie électrique les localités situées au nord-est de la wilaya, d’améliorer la qualité et la continuité de service. La délégation a également pris connaissance dans le centre enfouissement technique le service du tri des déchets avant de visiter une microentreprise de jeune près du Ksar de Tafilelt.

APS