Une école d’enseignement général, fruit d’un investissement privé et première du genre dans le Grand sud, a été mise en service à Adrar.

Ce projet, qui a généré 35 postes d’emplois, entre personnel pédagogique, administratif et autres professionnels, assure dans une première phase un enseignement dans les cycles préparatoire, primaire et moyen, en attendant l’intégration du cycle secondaire au début de la prochaine saison scolaire, a affirmé la promotrice du projet, Mme. Keltoum Ferdjani. L’école en question, couvrant une superficie de 1.000 m2 et pour laquelle a été consenti un investissement de près de 80 millions DA (réalisation, équipement et services), dispose de 20 classes, des laboratoires, ainsi que des salles d’informatique et de lecture et une autre pour les enseignants, a-t-elle fait savoir. En plus d’assurer la restauration et le transport aux élèves, elle comprend aussi une infirmerie, encadrée par des techniciens de la santé et une psychologue orthophoniste pour le suivi et l’accompagnement des élèves, surtout en cette conjoncture de pandémie du Covid-19, a ajouté Mme Ferdjani qui avait déjà ouvert en 2000 à Adrar un centre de formation professionnelle et de langues. Lors de la cérémonie inaugurale, le wali d’Adrar, Larbi Bahloul, a salué l’initiative qui va dans le sens de la contribution à la formation des générations de demain, tout en insistant sur l’inculcation aux élèves des valeurs de citoyenneté et des idéaux inspirées de nos valeurs nationales authentiques.

APS