Une large opération d’éradication des constructions illicites, implantées au niveau de l’ancien marché, se poursuit à Hassi Messaoud (80 km Sud-est d’Ouargla), a-t-on appris des responsables de cette collectivité.

Intervenant en application de la décision du président de l’Assemblée populaire communale (P/APC) de Hassi Messaoud concernant la démolition des constructions anarchiques altérant le cadre urbain de la ville, cette opération a ciblé jusqu’ici 60 bâtisses réalisées sans autorisation de construction sur un bien domanial servant d’assiette au marché de la ville, a précisé à l’APS le chargé du dossier à l’APC de Hassi Messaoud, Mohamed Lahbib Dob. Des constructions anarchiques et illicites ont poussé ces dernières quinze années dans la ville, notamment après la publication par le gouvernement du décret exécutif 127/05 portant gel de toute construction et urbanisation dans cette région, classée zone à risques majeurs, a-t-il rappelé. Pour mener à bien l’opération, les moyens nécessaires ont été mobilisés par les autorités locales, en coordination avec les organismes concernés et la société civile, pour éradiquer ces constructions irrégulières et récupérer le foncier pour son exploitation à des fins d’intérêt général, dont la réalisation d’espaces verts et d’aires de détente pour les familles. Selon le même responsable, l’opération de démolition se poursuivra pour toucher d’autres constructions illicites et anarchiques dressées près du marché de la friperie et au niveau du quartier populaire d’El-Haïcha, à Hassi Messaoud. Visant à restaurer le cadre urbain de la ville, cette mesure a été favorablement accueillie aussi bien par la population locale que par les commerçants qui s’étaient déjà plaints auprès des instances concernées pour récupérer ces sites, devenus des lieux de délinquance.

 De nouvelles mesures de prévention préconisées

De nouvelles mesures ont été prises à Ouargla pour prévenir la propagation du coronavirus (Covid-19), a-t-on appris des services de la wilaya. Parmi ces mesures figurent la fermeture partielle (le week-end) de marchés quotidiens et hebdomadaires, à savoir Bouameur (chef-lieu), Ain El-Beida et Taibet, et la fermeture totale pour celui de Dzioua (Nezla), et ce pour une période de 15 jours, a-t-on indiqué. L’activité de transport urbain des voyageurs publique et privée est également suspendue pendant les week-ends, alors que le transport public inter-wilayas vers et depuis Ouargla est interdit et que toute violation de cette mesure exposera le propriétaire à des sanctions, a-t-on ajouté. Un plan de contrôle a été mis en place en coordination avec les services compétents, afin de veiller à l’application de ces mesures anti-Covid-19, a-t-on ajouté en précisant que le port du masque de protection et le respect des gestes barrières au niveau des espaces commerciaux, administrations publiques et moyens de transports reste obligatoire. Les services de la wilaya d'Ouargla invitent les citoyens à faire preuve  de compréhension et de respect de ces mesures dans le souci de préserver la santé publique et de réduire la propagation du virus.              Pour rappel, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a arrêté dimanche une série de mesures "supplémentaires" dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19, applicables à partir du mardi 17 novembre pour une durée de 15 jours. Il s’agit, entre autres, de la fermeture pour une période de quinze jours, de plusieurs espaces, tels que les salles omnisports, les maisons de jeunes et les centres culturels. Elles concernent aussi la limitation du temps d’activités pour différents commerces, dont le commerce d’appareils électroménagers, le commerce d’articles ménagers et de décoration, le commerce de literies et tissus d’ameublement, le commerce d’articles de sport, le commerce de jeux et de jouets, les lieux de concentration de commerces, les salons de coiffure pour hommes et pour femmes, les pâtisseries et confiseries. Pour les cafés, restaurants et fast-food qui sont également soumis à l’obligation de fermeture à partir de 15 heures, ils doivent limiter leurs activités uniquement à la vente à emporter. La fermeture est applicable dans les 32 wilayas concernées par le confinement partiel à domicile de 20h jusqu’à le lendemain à 5h, dont Ouargla.

APS