Le secteur du tourisme de la wilaya de Tindouf réceptionnera prochainement sept nouvelles structures hôtelières réalisées par des jeunes de la région via l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), a-t-on appris auprès du guichet unique décentralisé de cet organisme.

Appelées à accroître la capacité d’accueil des structures touristiques locales, ces projets, dont les travaux sont à des taux de réalisation "appréciables", oscillant entre 80% et 95%, doivent contribuer à la relance des activités touristiques et à la dynamique de développement dans la région, a précisé le directeur du guichet unique décentralisé de l’ANDI, Khaled Bouâm. Trois promoteurs privés ont bénéficié d’assiettes foncières pour la réalisation de motels dans les communes d’Oum-Lâassel et de Tindouf, a-t-il ajouté. Le secteur a réalisé, ces dernières années, un bond "qualitatif" en termes de projets concrétisés, alors que d’autres sont en voie de l’être, portant ainsi le nombre de structures hôtelières de six (6) seulement avant 2014 à plus de 20 projets touristiques actuellement et à trois (3) agences de tourisme, grâce à la stratégie de l’Etat portant développement du secteur du tourisme, a fait savoir le même responsable. Ces opérations de développement du secteur, la plupart lancés en travaux, consistent en des investissements dans des structures hôtelières et des agences de tourisme, ayant obtenu l’aval des différentes instances chargées de l’étude et de l’approbation. Le secteur, qui a déjà été renforcé de trois agences de tourisme, devra connaître un nouvel essor au regard du nombre de demandes d’investissement, à l’étude actuellement, et de l’intérêt manifesté par les opérateurs économiques locaux en vue d’investir dans ce créneau porteur. La wilaya de Tindouf devra connaître, à la faveur de l’ouverture du poste frontalier terrestre algéro-mauritanien "Mustapha Benboulaid", une impulsion du tourisme, confortée par la reprise aussi de la manifestation économique "Mouggar" et l’exploitation prochaine du gisement minier de Ghar-Djebilet, a estimé le directeur du guichet unique décentralisé de l’ANDI.

 APS