L'Entreprise de gestion des centres d'enfouissement technique (CET) des déchets d'Ain Témouchent détient 110 millions DA de créances auprès de plusieurs communes de la wilaya, a-t-on appris de son directeur par intérim, Miloud Benarradj.

La commune de Béni Saf est redevable de 60 millions DA, suivie de la commune d'Ain Témouchent (30 millions) et le restant des créances (20 millions DA) est réparti entre les autres communes, a-t-on indiqué. L'incapacité de ces collectivités locales à honorer leurs créances a impacté "négativement" sur la gestion financière de l'Entreprise de gestion des centres d'enfouissement technique, provoquant une perturbation dans le versement des salaires de ses travailleurs au cours des derniers mois, a souligné M. Benarradj.   Le centre d'enfouissement technique des déchets, situé dans la commune de Sidi Benadda, accueille l'équivalent de 120 tonnes de déchets ménagers par jour et celui de la commune de Sidi Safi 110 tonnes, à noter que le volume des déchets a connu une hausse durant la saison estivale compte tenu de la spécificité touristique de la wilaya, a-t-on indiqué. Afin de renflouer ses caisses, l'entreprise publique traite avec une société privée pour le recyclage des matières plastiques, mais cela demeure insuffisant pour assurer une gestion équilibrée de l'entreprise, a-t-on fait savoir. L'entreprise doit recouvrer en urgence ses dettes pour pouvoir verser leurs salaires aux 82 travailleurs et se fournir en matériels d'entretien et de maintenance du matériel, a-t-on affirmé.

APS