Un nouveau programme de développement des zones pastorales et de protection du patrimoine forestier sera lancé prochainement dans la wilaya de Naama, a-t-on appris auprès de la conservation des forêts.

Ces projets, en phase de préparation pour être lancés dans plusieurs zones d’ombre et autres steppiques éloignées, prévoient la plantation de 150 hectares d'arbres fruitiers, ainsi que la protection des terres fourragères détériorées sur une superficie de 1.000 hectares, a-t-on indiqué. Ce programme comprend aussi le lancement prochain de réalisation de 9.500 mètres cubes de correction torrentielle et de travaux de protection des berges des oueds contre les crues, ainsi que la plantation de 15 ha d'arbustes fourragers et l’aménagement de 8 sources d'eau, selon la même source. Ces projets visent à réhabiliter le couvert végétal dégradé par la sécheresse, le pacage intensif et la surexploitation des steppes, en créant des bandes d'arbres fruitiers adaptés au climat et au sol de la région, à l’instar des oliviers, a-t-on fait savoir, soulignant que ces projets devront créer des emplois, améliorer les conditions de vie des citoyens et contribuer à la préservation des zones forestières. Dans le cadre de la régénération du couvert végétal dans la wilaya de Naama et l'extension de sa superficie, environ 16.000 arbustes ont été plantés durant les mois d'octobre et novembre. L’opération se poursuit pour atteindre quelque 30.000 arbustes avant la fin de l'année en cours, à travers les communes de Naama, Mekmen Benamar, Kasdir et Ain Sefra.

APS