Près de 2,2 milliards DA est le montant global des factures d'eau impayées par les clients de l'unité de Tizi-Ouzou de l'algérienne des eaux (ADE), a indiqué, un communiqué de cette entreprise.

"L'unité de l'ADE de Tizi-Ouzou, est confrontée à l’épineux problème des créances détenues par sa clientèle, dont le montant total avoisine les 2,2 milliards DA, dont 1,3 milliards détenus par les ménages", est-il rapporté dans le même document. Cette situation "impacte négativement" le service public de l'eau, a déploré l'unité de Tizi-Ouzou, dont "la trésorerie est sérieusement affectée, mettant les voyants au rouge et ce, en dépit des efforts fournis", a-t-on ajouté. Touchée "de plein fouet" par la crise sanitaire liée à la Covid-19, l'unité locale de l'ADE doit aussi faire face aux charges de gestion (factures énergétique, masse salariale, approvisionnements, produits de traitement et achats divers)", a-t-on observé.    Cette même entreprise qui assure quotidiennement la distribution de 274 000 M3 d'eau pour une population dépassant les 1,16 millions d'habitants, a lancé une vaste campagne de recouvrement des créances impayées, à travers l’ensemble de ses agences commerciales. "Le but de cette opération est de redresser l’équilibre financier, et partant, améliorer et pérenniser le service public", a-t-on souligné de même source.  Aussi l'ADE a invité les clients concernés à "se rapprocher des agences commerciales, avant le 14 janvier courant afin de régler les cumules des dettes impayées, ou de bénéficier d’un échéancier de paiement", a-t-on ajouté.

APS