Les participants à une rencontre d’étude et d’information sur "la maison de l’entrepreneuriat", tenue à la bibliothèque centrale de l’université "Mohamed Cherif Messaadia" de Souk Ahras, ont appelé à activer les accords de partenariat avec tous les acteurs pour accompagner les diplômés universitaires porteurs de projets.

Responsables et étudiants intervenant durant la rencontre placée sous le slogan "l’université, pôle scientifique d’édification de la pensée entrepreneuriale", ont insisté sur l’importance du partenariat avec les divers dispositifs d’aide à l’emploi et les opérateurs économiques et la mise en place d’une carte de l’investissement dans la wilaya. Les recommandations de la rencontre qui a connu une présence notable des étudiants ont insisté sur "l’association de laboratoires et dispositifs d’aide à l’emploi à la création au sein de la maison de l’entrepreneuriat d’un laboratoire pour la maturation des idées des étudiants".     Il a été également appelé à "réviser les dispositions relatives à la participation personnelle du jeune porteur de projet ainsi que la liste des activités gelées par la commission de wilaya au niveau de la CNAC et de l’Agence nationale de soutien et de développement de l’entrepreneuriat". Les participants ont aussi insisté sur "la régularisation des actes de concession des terres agricoles et la création d’un observatoire de l’emploi associant les dispositifs concernées pour repérer et traiter les éventuelles entraves rencontrées par les porteurs de projets". Dans son intervention à l’occasion, le wali Lounès Bouzegza a considéré que le rôle de l’université outre la formation de diplômés "doit inclure l’édification et la consolidation de la culture de l’innovation et le développement de l’esprit entrepreneurial", assurant que 5 hectares sur les 220 que compte la zone industrielle de M’daourouche seront réservés aux startups, aux diplômés universitaires et des établissements de la formation professionnelle et aux compétences. Il a affirmé que des terrains sur les zones d’activités de Sidi Fredj, Oued Kebrit et Bir Bouhouch seront aussi réservés aux startups. De son côté, le directeur de l’antenne locale de l’Agence nationale de soutien et de développement de l’entrepreneuriat (ex Ansej), Fayçal Belhachemi, a rappelé que des conventions ont été conclues avec les secteurs des ressources en eau, du tourisme, de la poste et télécommunications et l’AADL en vue d’étoffer le cahier des charges des micro-entreprises de jeunes.

 APS