Le ministre des Mines, Mohamed Arkab, a affirmé à Biskra qu’”il n’y a pas d’investissement dans le secteur minier aux dépens de la nature et de l’Homme".

En réponse aux préoccupations des habitants de la localité de Chebka, dans la commune de Tolga, relatives aux nuisances générées par un investissement privé d’extraction de sable, le ministre a affirmé qu’il faut préserver l’environnement et l’Homme dans les localités où sont engagés des investissements relevant du secteur minier. M. Arkab a affirmé qu’il est impératif d’œuvrer, outre la protection des investisseurs, à revoir les procédures et à rechercher les erreurs pour les corriger lorsqu’il y a nuisance à l’encontre de l’environnement et de l’Homme, en dépit du respect du cahier de charges. Dans le même contexte, le ministre a insisté sur d’éventuelles rectifications des dysfonctionnements liés à l’octroi d’autorisations d’exploitation dans les zones d’activités et d’envisager la possibilité de délocaliser le site d’un projet par souci de préservation de l’activité économique et la nature de la région. Il a également assuré que "les mesures nécessaires seront prises à l’encontre de la sablière faisant l’objet de réserves". Le ministre poursuivra sa visite dans la wilaya de Biskra en inspectant certains projets relevant de son département dont l’entreprise nationale des sels, dans la commune de Loutaya, et l’entreprise des produits chimiques d’Oumèche.

Inauguration d'une raffinerie de sel à Loutaya

Le ministre des Mines, Mohamed Arkab, a inauguré une raffinerie de sel dans la commune de Loutaya située à 18 km au Nord de la ville de Biskra. La raffinerie qui relève de l’Entreprise nationale des sels (Enasel) a été réalisée par des compétences nationales et permettra de réduire la facture des importations, a assuré M. Arkab lors de la cérémonie d’inauguration. Selon les explications fournies au ministre, l’unité qui emploie 145 travailleurs dispose d’une capacité de production annuelle de plus de 80.000 tonnes de sel de haute qualité destiné au marché local avec la possibilité d’en exporter. La production de cette unité, destinée à la consommation locale, s’élève ainsi à 25.000 tonnes de sel de table, 15.000 tonnes de sel pharmaceutique et plus de 20.000 tonnes de comprimés de sel industriel, a-t-on précisé. Au cours de sa visite dans la wilaya de Biskra, M. Arkab a également inspecté le site d’extraction de sel qui se trouve à proximité de l’unité de Loutaya, avant de clore sa visite de travail par l’inspection d’une entreprise privée de fabrication de produits chimiques pour la transformation du sel dans la commune d’Oumèche.

APS