Tous les projets de logements de type socio-participatif (LSP) et promotionnel aidé (LPA) "ont été relancés à Bouira", et ce après un retard dû essentiellement à des contraintes techniques, administratives et à des litiges, a annoncé le wali Lekhal Ayat Abdeslam.               

Dans un communiqué remis dimanche à la presse, le premier magistrat de la wilaya a tenu à rassurer les souscripteurs quant à la relance de tous les chantiers LSP et LPA à Bouira pour répondre à la demande enregistrée. "Tous les chantiers LSP et LPA ont été relancés après la levée de toutes les contraintes administratives, techniques et de litiges", a assuré M. Lekhal Ayat. Quant aux projets dont les dossiers ont été introduits en justice, à l’image du chantier des 109 unités LSP à Raffour (Est de Bouira), et le projet des 80 logements promotionnels aidés à Lakhdaria (Ouest) ainsi que les 30 autres unités du même type (LPA) à Bordj Khris (Sud), le même responsable a tenu à préciser qu’ils seront tous relancés une fois une décision de justice est prise à ce propos. Par ailleurs, une rencontre devra réunir prochainement le chef de l’exécutif avec les différents services concernés pour examiner l’évolution de ces projets de logements en cours de réalisation à Bouira. "Cette rencontre se déroulera dans les prochains jours avec la participation des services administratifs, techniques, ainsi que les promoteurs publics et privés et des représentants de souscripteurs des programmes LSP (Logements socio-participatif), et LPA (logement promotionnel aidé)", est-il précisé dans le communiqué de la wilaya. Ainsi, les représentants des souscripteurs de ces deux programmes de logements (LSP et LPA) sont appelés à se rapprocher de la cellule d’écoute et du suivi mise en place au siège de la wilaya. Une autre rencontre devra aussi regrouper prochainement M. Lekhal Ayat avec les souscripteurs des programmes de l’agence de l’amélioration de logement (AADL). "Cette rencontre aura lieu dans les prochaines semaines en présence des représentants des souscripteurs du programme AADL afin de faire la lumière sur l’évolution des projets", a expliqué le wali dans le même communiqué. Des dizaines de souscripteurs au programme 2013 de l’AADL ont observé un sit-in devant le siège local de l’agence AADL pour dénoncer et protester contre le retard enregistré dans la réalisation et la distribution de leurs logements.

APS