Le climat des affaires et des investissements  dans la wilaya de Ghardaia et l’adhésion des entrepreneurs au sein du Forum  des chefs d’entreprises (FCE) ont été mis en avant lors d’une rencontre des  opérateurs économiques organisée à Ghardaia.

S’exprimant à cette occasion, le président du FCE, Ali Haddad, a indiqué  que les pouvoirs publics ont mis en £uvre des moyens favorisant  l’attractivité économique et financière de la destination sud, dont  Ghardaia, "afin de passer d’une économie basée sur la rente pétrolière à  une économie basée sur l’exportation des produits hors hydrocarbure". "L’Algérie a toutes les aptitudes pour relever le défi et faire de  l’entreprise algérienne, publique et privé, un instrument de création de  richesse, d’emploi et de compétitivité sur les marchés internationaux",  a-t-il souligné. Le Président du FCE a mis l'accent sur la nécessité de s’unir et d’adhérer  au Forum pour faire émerger l’entreprise algérienne sur les marchés  internationaux, notamment dans les pays subsahariens, et d’exporter les  produits algériens sans entraves. Durant cette rencontre d’évaluation du climat des affaires et de  l'investissement dans la wilaya de Ghardaïa, les opérateurs économiques ont  exposé leurs doléances, notamment celles ayant trait à "la lenteur et aux  entraves bureaucratiques" pour l’acquisition du foncier, tant agricole  qu’industriel, pour le lancement de leurs projets. Les intervenants lors de cette rencontre ont également soulevé le problème  d' "ambiguïté" dans l’interprétation des textes et lois régissant  l’investissement et l’absence de communication, avant de recommander l’élaboration d’une vision stratégique en vue de donner une impulsion  effective et de promouvoir les petites et moyennes entreprises dans le  tissu économique et social du pays. Dans une déclaration à l’APS, Ali Haddad a indiqué que l’objectif de ces  rencontres, à travers les différentes wilayas du pays, est d’évaluer le  climat des affaires et des investissements en général, afin de mettre les  mécanismes susceptibles de faciliter davantage l’investissement à l’échelle  nationale et de sensibiliser les opérateurs économiques à adhérer et à  s’unir autour du FCE pour relever le défi d’une économie hors hydrocarbure. Cette rencontre, a-t-il souligné, a permis d’échanger les points de vue  sur les moyens permettant une croissance économique exponentielle dans  l'optique de renforcer les possibilités d'emploi à travers des  investissements plus importants dans différents secteurs.

APS