Plus de 120 cadres et fonctionnaires des  collectivités locales et de la protection civile de la wilaya de  Constantine ont bénéficié d’une journée de formation sur la sécurité  sociale initiée par la caisse nationale d’assurance sociale (CNAS).

Intervenant lors de cette journée, organisée au siège de la wilaya, sis la  cité Daksi Abdesselam, le directeur de la CNAS, M. Hacene Nouara a précisé que l’opération est inscrite dans le cadre des instructions du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et celui du Travail, de l'Emploi  et de la Sécurité sociale, visant à faire connaitre les prestations de la  CNAS au personnel des services de la wilaya, des Assemblées populaires  communales (APC) et de la protection civile.

L’initiative a pour objectif d’intensifier la coopération entre l’ensemble  de ces parties dans les domaines de la formation et de la prise en charge  médico-sociale du personnel de ces instances publiques, a-t-il souligné  lors de cette rencontre d’information et de formation.

L’organisation de cette formation vise le perfectionnement des  responsables des services médicosociaux de la protection civile et des  collectivités locales et la mise à niveau de leurs connaissances avec les  nouvelles procédures relatives à la sécurité sociale, selon le même  responsable. Le manque de formation de spécialistes en médecine du travail et le peu  d’engouement des institutions et entreprises pour le recrutement de  médecins du travail sont à l’origine d’un recul dans la prise en charge médicale des travailleurs", a indiqué de son côté le sous-directeur du  contrôle médical à la CNAS, Mohamed Tayeb Bouhidel. Le même intervenant a rappelé, à ce propos, le rôle du médecin conseil  dans la prise en charge des assurés sociaux et les professionnels de la  sécurité sociale, ses conseils sur la bonne application de la  règlementation, son accompagnement des assurés sociaux pour améliorer leur  prise en charge, en particulier les malades chroniques. L’absence d’une culture de prévention chez les travailleurs impliquant un  respect des conditions de sécurité dans les institutions et les  entreprises, notamment en ce qui concerne le port de tenues de travail, en  plus du "peu d’intérêt", selon ce responsable, de ces dernières pour  élaborer des plans de sécurité et de prévention sont autant de facteurs  favorisant la survenue d’accidents de travail. Ce dernier a également insisté sur l’importance de sensibiliser le  travailleur à la sécurité professionnelle et de l’informer sur les méthodes  et les procédures de déclaration de l’accident de travail et de l’arrêt de  travail. La formation est destinée surtout à améliorer le savoir-faire des  correspondants sociaux de ces instances publiques ayant une relation  régulière avec la CNAS en matière de prise en charge des travailleurs afin  de leur permettre d'accomplir leurs missions dans de meilleures conditions,  a indiqué dans ce même contexte la sous directrice des activités  médico-sociales Dr. Salima Mekriche. Plusieurs cadres de la direction de l’emploi et de l’inspection de  travail, des médecins conseils et responsables de différents centres de  payement de la CNAS ont également pris part à cette journée de  formation.

APS