Fort de son architecture arabo-mauresque de  grande beauté, l’Hôtel Cirta de Constantine va connaitre une véritable  "révolution" en endossant la prestigieuse marque Autograph Collection, classée dans la catégorie "Distinctive Premium" du leader hôtelier  américain Marriott. En passant sous la très renommée marque Autograph Collection du groupe 

Marriott, l’hôtel Cirta deviendra le premier hôtel de catégorie  "Distinctive Premium" en Algérie et dans la région du Maghreb, a expliqué  la société d’investissement hôtelier (SIH), maître d’ouvrage délégué. La marque Autograph Collection est accordée à des hôtels d’exception de  par leur architecture, histoire, authenticité et originalité, a précisé, à  l’APS, M. Bachir Belouahem, assistant à maître d’ouvrage délégué. Datant de 1912, l’hôtel Cirta fait partie du patrimoine identitaire de la ville du  vieux rocher de par son cachet architecturel particulier et bénéficie,  depuis sa fermeture en juillet 2014, d’une série de travaux de  modernisation visant à le hisser aux standards internationaux et booster,  de ce fait, davantage l’industrie touristique dans la capitale de l’Est. Au terme de ces travaux confiés à une entreprise chinoise, cet hôtel sera  requalifié pour devenir un palace de 46 suites, en sus de la  transformation de l’ancienne salle de cinéma du Cirta en salle de  spectacles restaurant de 400 places, qui alliera restauration et  animation artistique, a précisé M. Belouahem. Cette dernière constitue une première dans la région du Maghreb de par  sa particularité et se conjugue parfaitement avec la vocation de palace de  cet hôtel, affirme-t-il, ajoutant que la scène a été rénovée ainsi que  l’emplacement de l’orchestre chargé d’animer les diverses activités  artistiques qui y seront présentées. Cette salle est en cours de  réhabilitation en étroite collaboration avec l’agence nationale des  secteurs sauvegardés (ANSS), relevant du ministère de la Culture qui  veille, assure M. Belouahem, à la préservation de son architecture  "particulière".

Remis en service le premier trimestre 2018

 

 Enregistrant un taux d’avancement des travaux de l’ordre de 60% environ,  l’hôtel Cirta "relooké" devrait être remis en service au cours du "premier  trimestre 2018", a-t-on appris auprès de ce même responsable. En attendant sa réouverture, de nombreuses contraintes ont émaillé, selon  lui, les travaux de rénovation de cet établissement en engendrant un retard  de 24 mois, notamment la "laborieuse délocalisation de 11 marchands de  laine" qui occupaient près de la moitié de l’assiette destinée à  l’extension de l’établissement. Ce n’est que depuis leur évacuation, en janvier 2017, par les services de  la wilaya que les travaux d’extension, précise-t-il, ont réellement  commencé à avancer pour atteindre environ 25% actuellement, contrairement  aux travaux de rénovation de la partie ancienne de l’hôtel qui sont de l’ordre de 85%.  S’agissant de cette extension, cette même source a affirmé que celle-ci  accueillera une piscine ouverte, un parking souterrain, un dépôt et des locaux techniques. Une voie d’évitement pour remplacer la rue Kerkeri  (située derrière l’hôtel), dont la superficie fait désormais partie de l’extension, est actuellement en voie d’achèvement et devrait être ouverte  à la circulation au cours du mois du Ramadhan, relève-t-on. Outre le chamboulement considérable induit par les travaux de modernisation de  l’hôtel Cirta, les responsables du projet ont également vu émerger d’autres  écueils "inattendus", à l’instar d’une importante conduite d’assainissement  vétuste qui passait en dessous de l’établissement, nécessitant 18 mois de  travaux pour son remplacement et son déplacement, a-t-on indiqué par  ailleurs. Ces travaux de modernisation obéissant à des standards internationaux  pointus, ont nécessité un montant estimé à 4,6 milliards de dinars, a-t-on  précisé.

Trois hôtels Marriott à Constantine

Egalement fermé depuis juillet 2014 dans le cadre d’une opération de  réhabilitation et de modernisation, au même titre que le Cirta, l’hôtel  Panoramic est achevé à 99% et sa gestion a également été confiée au Groupe  Marriott, a affirmé à l’APS, Leila Bellagha, responsable de la  communication et assistante du PDG de la SIH, maître d’ouvrage délégué. En  décrochant ce second contrat de gestion après celui de l’hôtel Cirta, en  sus de l’hôtel cinq étoiles mis en service en 2015, la chaîne  internationale Marriott comptera ainsi trois (3) établissements hôteliers  dans la ville de Constantine.  L’hôtel Panoramic a intégré, pour sa part, la marque Protea du Groupe  Marriott et a dû subir, dans ce contexte, quelques réajustements et  retouches, visant à le mettre en conformité avec les exigences des  établissements hôteliers relevant de la gestion de ce leader américain de  l’hôtellerie, gérant plus de 5 000 établissements répartis dans plus de 100  pays, a-t-on noté. A part des "petits détails" en voie de finalisation,  a-t-on encore indiqué, l’hôtel Panoramic devrait normalement être inauguré  le 5 juillet prochain, à l’occasion de la fête de l’Indépendance et de la  jeunesse. L’entrée en service des hôtels Cirta et Panomaric modernisera  considérablement le parc hôtelier opérationnel dans l’antique Cirta, estimé  à 24 établissements actuellement, selon Hacene Lebbad, directeur du  tourisme et de l’artisanat de Constantine.

APS