La production de blé et d’orge de la  wilaya de Bordj Bou Arreridj de l’actuelle saison connaîtra une baisse d’environ 20 % à 30 % comparativement aux saisons précédentes,

a indiqué la direction des services agricoles (DSA). Cette baisse est surtout due au déficit pluviométrique des deux mois de  février et mars, a expliqué la même direction qui relève que la  céréaliculture dans la wilaya est tributaire essentiellement des  précipitations de pluies.  Selon la DSA, les six retenues de Tixter, Lechbour, Hamadia, Tigoudine, Oued Chaïr et Moukri irriguent à peine 800 hectares tandis que les eaux  recyclées de la station d’épuration des eaux usées du chef-lieu de wilaya  arrosent 150 hectares. Pas moins de 1.930 hectares sont en outre irrigués par 1.010 forages, 463  hectares par 2.744 puits traditionnels et 6.435 hectares par 63 bassins  soit à peine 7.000 hectares de la surface agricole utile de la wilaya  estimée à 188.000 hectares dont 113.000 hectares réservés à la  céréaliculture.

APS