L’opération de distribution d’environ  1.700 logements publics locatifs (LPL), que les autorités locales  s’apprêtent à entamer "très prochainement" marquera l’éradication des  "derniers bidonvilles recensés dans la ville de Constantine",

a indiqué le directeur général de l’Office de promotion et d gestion immobilière (OPGI), Abdelghani Dib. Une dizaine de sites précaires seront éradiqués au titre cette opération  prévue pour "la fin du mois du Ramadhan ou juste après la fête de l’Aïd", a   précisé à l’APS, le DG de l’OPGI, indiquant que tous les moyens  nécessaires seront mobilisés pour permettre le déroulement de cette  opération dans les meilleures conditions. Dans les détails, le même responsable a souligné que 450 familles sont  recensées aux derniers sites de bidonvilles à éradiquer dans la ville de  Constantine citant les bidonvilles El Barda (156 familles), Ferme Gerard  (80 familles), Meskine (57 familles), la Mourtière avec 58 familles et le  Bidonville de Benchikou comptant 29 familles. Il a ajouté que des enquêtes "approfondies et actualisées" ont été  effectuées conjointement entre les services de l’OPGI et de la Daira pour  conférer toute la transparence et l’équité à cette opération. M. Dib qui a mis l’accent sur les moyens déployés par l’Etat pour  améliorer les conditions de vie des populations, a indiqué que l’opération  de distribution de 1.700 LPL ciblera également plusieurs centaines de  familles occupant des habitation menaçant ruine à la vieille ville et  autres implantées dans des zones de glissement de terrain. Il s’agit, entre autres, a révélé le DG de l’OPGI de près de 150 familles  de la cité des mûriers, d’une quarantaine de familles du vieux quartier de  Rahbet Essouf, d’une soixantaine de famille du quartier Salah Bey, d’une  soixantaine de famille du quartier des Arcades romaines supérieures et  d’une quarantaine de familles de la cité des maquisard. Les familles concernées par cette grande  opération seront relogées à la  ville Ali Mendjeli, a encore indiqué M. Dib affirmant que toutes les  mesures administratives afférentes ont été déjà conclues. Le lot des bidonvilles à éradiquer, au titre de cette opération vient  boucler le long processus de résorption de l’habitat précaire entamé, il y  a quelques années à Constantine ciblant environ 83 sites précaires  recensés, a-t-on rappelé. Depuis 2013 jusqu’à ce jour, près de 14.000 familles vivant dans de  conditions précaires à travers plusieurs recoins de la ville de Constantine  ont été relogées, a-t-on encore rappelé, précisant que les pouvoirs publics  se sont engagés à venir à bout de tous les bidonvilles de Constantine  "avant fin 2017".

APS