La réduction du délai d’étude des dossiers  des demandes d’investissement dans la wilaya de Souk Ahras et les facilitations accordées dans le domaine ont contribué à  "l’envol" de   l’investissement touristique et des industries agroalimentaires, a-t-on  appris auprès des services de la wilaya.

Les mêmes services ont précisé que "l’étude des demandes d’investissement  ne dépasse pas les deux semaines" ce qui a encouragé, selon la même source,  "l’investissement dans divers secteurs qui devra créer une richesse et des  postes d’emploi dans une wilaya agricole et touristique par excellence".    Trois (3) zones d’activités totalisant 92 hectares à travers les communes  de Sid Fredj, Oued Keberit et Bir Bouhouche ont été crées pour soutenir les  efforts visant à promouvoir l’investissement et à garantir un foncier  industriel répondant aux exigences des investisseurs a encore ajouté la  même source indiquant que ces zones feront "prochainement" l’objet de  travaux de réhabilitation. La validation, en janvier dernier du projet de réalisation, à M’daourouch, d’un parc industriel sur 219 ha par l’Agence nationale d'intermédiation et  de régulation foncière (ANIRF)  a conforté les opportunités  d’investissement dans la wilaya de Souk Ahras a-t-on encore souligné  indiquant que les travaux d’aménagement  de ce parc seront lancés "incessamment". Les services de la wilaya ont rappelé que 75  projets d’investissement  dans divers secteurs d’activités ont été validés dans la wilaya de  Souk-Ahras depuis fin 2016. Il s’agit notamment de dix (10) projets  dans le secteur de l’agriculture,  de trois (3) projets dans l’agroalimentaire, de six (6) dans les services,  de neuf nouveaux investissements (9) dans le commerce et de 25 projets dans  le domaine industriel, et de huit (08) projets dans le tourisme devant  créer 1 700 postes d’emploi permanents, a-t-on encore rappelé.

APS