Quelque 5.000 inscrits contribuent au fonds de  soutien à l’investissement pour l’emploi au niveau national depuis 2008,  a-t-on appris à Oran du directeur général de ce fonds.

En marge d’une journée régionale de formation en faveur des représentants  de ce fonds, organisée à la maison de jeunes "Souidi Ahmed", Mohamed  Sahnoun a souligné que près de 5.000 inscrits ont été recensés depuis la  création de ce fonds en 2008 au niveau national dont ceux qui versent  régulièrement leurs contributions et ceux qui s'en acquittent par échéance. Le fonds aspire à atteindre entre 20.000 et 30.000 inscrits au niveau  national dans les prochaines années pour la promotion et la protection de  l’emploi, a-t-il ajouté. Le fonds utilise au maximum 50 % de ses ressources comme investissement en  PME au statut de société par actions (SARL) de 3 ans au moins. Ces investissements prennent la forme d’actions ou de titres de contribution,  a-t-il fait savoir, ajoutant que les investissements de ce fonds pour les  PME ne dépassent pas 15 % du capital de l’entreprise. Chaque citoyen peut acquérir des actions de ce fonds à travers les 51  antennes relevant de la Banque nationale d’Algérie (BNA) au niveau national  pour épargner pour la retraite. La valeur de l'action est de 180 DA, a indiqué M. Sahnoun. Le directeur du fonds de soutien à l’investissement pour l’emploi a  appelé, pour sa part, les représentants de ce fonds de se rapprocher des  citoyens pour les sensibiliser quant aux avantages octroyés par le fonds  qui auront un intérêt à moyen et long termes. Le fonds dispensera des sessions de formation similaires au profit de ses  représentants de différentes wilayas du pays.

Des assiettes foncières seront réservées aux jeunes porteurs de projets  

De petites assiettes foncières seront réservées  aux jeunes porteurs de projets à travers les communes de la wilaya d’Oran,  a annoncé le wali. En marge de la caravane de l’entrepreneuriat, qui est arrivée samedi à la  salle omnisports de Bir El Djir (Oran), Mouloud Cherifi a souligné que de  mini assiettes foncières ou mini zones d’activités seront réservées aux  jeunes promoteurs à travers les communes de la wilaya pour les encourager à  concrétiser leurs projets et conférer une valeur ajoutée à l’économie  locale. Le chef de l’exécutif a indiqué que des responsables des dispositifs  d’emploi dont l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ)  et la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) seront associés aux  réunions périodiques consacrées à l’investissement qu'il préside lui même  ou le secrétaire général de la wilaya, pour proposer des jeunes porteurs de  projets sérieux afin de les faire bénéficier de mini assiettes foncières. Mouloud Chérifi a souligné que les portes sont ouvertes aux jeunes  promoteurs pour les faire bénéficier du foncier pour leurs projets, après  avoir obtenu un financement des dispositifs d’emploi, affirmant que toutes  les administrations et institutions de l’Etat sont au service des jeunes. Le wali a annoncé qu’une zone d’activités sera créée au niveau de chaque  commune selon leurs spécificités pour encourager la fiscalité locale,  soulignant que 14 mini zones d’activités nouvelles seront créées au niveau  local et mises à la disponibilité des entrepreneurs pour concrétiser leurs  entreprises, d’une part et améliorer la fiscalité locale, d’autre part. Pour sa part, le directeur de wilaya de la jeunesse et des sports, Gharbi  Badreddine, a indiqué que cette caravane, initiée par le ministère de la  Jeunesse et des Sports sous le slogan "Ettahadi" est une sorte de pépinière d’information des jeunes désirant accéder au monde de l’emploi, ajoutant  que cette initiative jouit de la priorité du secteur. Cette caravane, qui sillonnera jusqu’au 12 décembre prochain les dairas  d'Ain Turck, d'Arzew, de Oued Tlélat et de Boutlélis, regroupe 20 exposants  parmi de jeunes promoteurs outre des représentants locaux des dispositifs  d’emploi, de directions et d'institutions bancaires.

APS