Quelque 80 unités productives dans le  domaine pharmaceutique sont en activité au niveau national, a-t-on appris à Sidi Bel Abbès du chef du bureau national du Syndicat national  algérien des pharmaciens d'officine (SNAPO), Messaoud Benambri.

Ces unités de production ont contribué à la concrétisation des objectifs  d'autosuffisance à hauteur de 60 % et, par conséquent, à la réduction des  prix des médicaments et à leur disponibilité, a expliqué le même  responsable lors de la 9ème rencontre des professionnels de pharmacie. Pas moins de 150 autres projets d'unités de production de médicaments sont  en cours de réalisation au niveau national dans le cadre de la stratégie  élaborée par le gouvernement visant à encourager la production nationale et  la fourniture du médicament, a indiqué Messaoud Benambri, tout en  valorisant, dans ce contexte, les efforts des pharmaciens et du SNAPO. Pour l'adjoint-chef du bureau de wilaya de Sidi Bel-Abbès du SNAPO,  Benfréha Belhouari, l'objectif de cette rencontre est de renforcer la  formation continue au profit des pharmaciens, ainsi que la relation de ces  derniers avec les caisses nationales d'assurance sociale.  Cette rencontre scientifique, a-t-il ajouté, entre dans le cadre de la  politique générale du Syndicat national algérien des pharmaciens  d'officines visant à promouvoir le niveau des pharmaciens et à l'adapter à  l'évolution dans le monde dans ce domaine. Les participants à cette rencontre ont abordé les problèmes rencontrés par  le pharmacien dans l’exercice de son travail dont celui inhérent à la  disponibilité  du médicament. Initiée par le bureau de wilaya SNAPO de Sidi Bel-Abbès, cette rencontre a  enregistré la présence de représentants de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques et de pharmaciens de plusieurs wilayas du pays.

APS