Le taux des projets réalisés par des diplômés  universitaires  et financés par l’agence nationale du soutien de l’emploi  de jeunes (ANSEJ) a atteint 17% durant les onze premiers mois de l’année  2017, 

a indiqué, à Tébessa,  la chargée de la communication de l’agence locale de ce dispositif d’aide à l’emploi, Mme Wahiba Gaba. La même responsable a précisé à l’APS qu’un taux estimé à 7% était  enregistré les années passées s’agissant de nombre d’universitaires dont  les projets ont été financés par l’Ansej soulignant que depuis la création  de la maison de l’entrepreneuriat à Tébessa, en 2013, le nombre d’étudiants  qui ont bénéficié des crédits de financement de leurs petites et moyennes  entreprises a augmenté. Le reste des projets financés par l’ANSEJ de Tébessa sont réalisés par des  jeunes diplômés des centres de la formation professionnelle et des écoles  privées de formation  agrées par l’Etat, a encore indiqué la même source  détaillant que les projets accordés versent dans les domaines des  travaux  publics, de la construction, de l’industrie, de l’agriculture et des  services. Mme Gaba a ajouté, dans ce sens, que plusieurs projets créés par les  jeunes traduisent la culture de l’esprit d’entrepreneuriat que l’Ansej  oeuvrait à inculquer parmi les universitaires et ceux issus de la formation  professionnelle à travers diverses campagnes de sensibilisation et un  contact permanent avec les jeunes. La même source a rappelé  que l’Ansej avait organisé en coordination avec  la maison de l’entrepreneuriat l’université de l’automne 2017/2018, où les  deux instances ont  appelé les étudiants à profiter de l’aide de l’Etat et  les facilitations accordées par l’Ansej et oeuvrer à penser et puis créer  des petites entreprises répondant aux spécificités des différents régions  de Tébessa devant contribuer au développement local et à la création de richesse.

APS