La 7ème édition du Salon international de la pêche  et de l’aquaculture s’est ouverte, au Centre des conventions d’Oran,  en présence du ministre de l’agriculture, du développement rural et de la  pêche, Abdelkader Bouazgui.

Ce salon enregistre la participation de 77 exposants nationaux et 35  exposants étrangers ainsi que 10 organisations internationales et une  dizaine d’institutions publiques. Il se veut comme une manifestation  économique destinée principalement aux professionnels mais également  ouverte au grand public. En visitant le stand de l’organisation arabe pour le développement  agricole, le ministre a souligné que ce salon constitue une opportunité  pour cette institution afin de tirer profit des expériences, des projets et  des modèles réussis dans le domaine de la pêche présentés à l’occasion de  cette manifestation. Le ministre a également invité les présents à noter toutes les  informations et les préoccupations qui seront soulevées lors d’une table-ronde devant regrouper tous les pays arabes dans le but de développer  et d’étendre ces expériences réussies à d’autres pays. Pour sa part, Ahmed Salem El Ahmed, conseiller du président de  l’organisation arabe de développement agricole a souligné la nécessité de  développer la coopération entre les pays arabes, tout en notant la  nécessité de réfléchir à la création d’un espace commercial permettant aux  pays arabes producteurs de poissons d’exporter leurs surplus vers d’autres  pays arabes au lieu de les expédier vers les pays européens. La manifestation réunit des opérateurs du secteur de la pêche et de  l'aquaculture, des producteurs d’alevins et d’aliments pour poissons  d’élevage, des entreprises spécialisées dans l’emballage et conditionnement  du poisson, des pêcheurs, des fournisseurs d’équipements, etc... Des conférences, des ateliers et des forums sont programmés en marge de  cet évènement sur diverses thématiques touchant au développement de la  pêche et de l’aquaculture, les zones d’activités aquacoles, la stratégie du  secteur, la sécurité maritime et la formation, notamment. Par ailleurs, parallèlement au salon se tiendra la 4ème conférence  biennale des parties de l’Accord sur la conservation des cétacés de la mer  noir, de la méditerranée et de la zone atlantique adjacente (ACCOBAMS). 

APS