Imprimer
Catégorie : Regions

Le secteur du tourisme et de l’artisanat dans la wilaya d’Adrar déploie d’intenses efforts pour la réussite de la saison  touristique saharienne à travers l’intensification des mécanismes de  promotion des potentialités touristiques de la région, estiment les  responsables de la direction du tourisme et de l’artisanat (DTA).

Menés en application des directives du ministère de tutelle, ces efforts  portent, entre-autres, sur la création d’une banque de données relative aux  différents volets liés à la saison touristique susceptibles de permettre de  tirer profit des contributions des secteurs intervenant dans les activités  touristiques, indique le DTA, Oumari Touhami. Une batterie de mesures pratiques sont prises pour encourager et drainer  toujours plus de flux touristiques dans la région d’Adrar et consistent,  entre autres, en la médiatisation du produit touristique local, considérée  comme principale action pour la promotion du tourisme, en impliquant la  presse nationale et étrangère pour valoriser davantage et à grande échelle  les importants atouts touristiques de la destination saharienne,  révèle-t-il. Pour ce faire, M. Touhami évoque la publication de magazines, de dépliants  et de cartes riches en informations sur les sites et monuments et les  structures d’accueil, en plus de l’élaboration de programmes et de  manifestations prévus au titre de la saison touristique, à publier à  travers les divers supports et réseaux d’information offerts, et la  création d’un site-web de la DTA servant de fenêtre sur les activités touristiques.

 

Renforcer les capacités d’accueil pour satisfaire le flux touristique

 

Les services du secteur du tourisme s’emploient, pour les trois prochaines  années, à promouvoir et renforcer les capacités d’accueil touristiques afin  de rattraper le déficit accusé en la matière et se mettre au diapason de la  dynamique de développement économique que connaît la wilaya d’Adrar. Le secteur sera ainsi renforcé par l’entrée en service, cette saison, de  trois établissements hôteliers d’une capacité globale de 200 lits,  localisés dans la commune du chef lieu de la wilaya et dans la wilaya  déléguée de Timimoune. Ces nouvelles installations seront par la suite étoffées par la  réalisation, à court terme, de 40 projets d’investissement touristique,  récemment avalisés par le ministère de tutelle, et qui devront, outre la  création de 300 emplois directs, consolider la capacité d’hébergement de  700 lits. Le secteur vient d’enregistrer, dans le cadre des mesures visant  l’encouragement des activités touristiques dans la région, la finalisation de la révision du schéma d’aménagement de la zone d’expansion touristique  ZET "Ain-Tedless", dans la wilaya déléguée de Timimoune, appelée à  faciliter la tâche aux investisseurs pour la concrétisation de leurs  projets. La DTA fait part également de la décision d’élaboration d’un schéma  d’aménagement de quatre zones touristiques, situées dans les  zones de  Berebâa (Ouest d’Adrar), Taourit, Charef Sidi Aïssa dans les commune de Reggane et Timegtane (Sud et Est d’Adrar respectivement), ainsi que  Tinerkouk (extrême Sud de la wilaya).

 

 Soutenir la coordination avec les partenaires

 

Soucieux de l’importance de la mission qu’assument les partenaires dans l’impulsion des activités touristiques, le secteur du tourisme a préconisé  le soutien et l’accompagnement des associations locales, notamment dans le  volet de l’artisanat, en tant que segment susceptible d’attirer le touriste. Ces acteurs occupent une place de choix dans le programme de développement  du secteur qui s’atèle à les impliquer dans différentes manifestations,  expositions et salons, en vue de leur ouvrir des opportunités d’exposition  et d’écoulement de leurs divers produits, très prisés par les touristes. Pour faire connaître ses potentialités touristiques, la wilaya d’Adrar oeuvre à charmer le touriste par l’organisation annuelle et saisonnière de  diverses manifestations et Maoussem religieux, à l’instar de la célébration  du Mawlid Ennabaoui Echarif (naissance du prophète Mohamed QSSSL),  qu’abritent notamment les communes de Timi et Zaouiet Kounta et la wilaya déléguée de Timimoune, en plus de la célébration de l’Achoura à Tamentit,  le Maoussem annuel de Moulay Abdallah Reggani, et la commémoration de la  mort de l’érudit cheikh Sidi Mohamed Belkebir à Adrar. Le riche programme impliquant les artisans de la wilaya d’Adrar, peaufiné  par la chambre du tourisme et de l’artisanat (CAM), prévoit la mise sur  pied, à la fin de l’année, du salon de l’artisanat "Oasis Rouge" de Timimoune et d’une manifestation similaire à l’occasion de la  célébration du Mawlid Ennabaoui Echarif, a indiqué le président de la CAM,  Abderrahmane Moussaoui. La tenue, le mois prochain, du salon national "Touat" et de la foire du  "Printemps" en mars prochain, sont d’autres manifestations projetées et  dont les organisateurs souhaitent que ces manifestations culturelles  drainent monde parmi les touristes nationaux notamment. Le secteur s’emploie, afin de valoriser les atouts touristiques locaux, à exploiter tout espace susceptible de servir à la promotion du produit  touristique local, en recourant même à mettre à contribution les centres de l’artisanat pour mettre en avant, le long de l’année, les produits de  l’artisanat, notamment au niveau des structures de Tinerkouk, Cherouine,  Timimoune et Ougrout (Nord d’Adrar), et Tamentit, Reggane et Aoulef (Sud de  la wilaya). La DTA table cette saison, eu regard à ces facteurs, sur un flux  "croissant" de touristes, par rapport à la saison précédente, soit plus de 120.000 touristes.

 

Prendre en charge les préoccupations des tours-opérateurs

 

 Des partenaires du secteur du tourisme, les agences de tourisme et de  voyage, ont mis en avant l’importance de prendre en charge certaines de  leurs préoccupations pressantes et aplanir les contraintes pour donner  davantage d’opportunités de compétitivité à leurs activités et d'écoulement  des produits touristiques de la région. Le responsable d’une agence touristique à Adrar, Hamdi El-Barka, a soulevé  la question d’ouverture des sites touristiques du flanc Nord de la wilaya d’Adrar, fermés depuis 2009, après avoir retrouvé sa quiétude à la faveur  des efforts de sécurisation de la région, car jouxtant la nouvelle route  reliant Adrar et Tindouf, en plus des sites disséminés le long de ce tracé. D'autres responsables d’agences de voyage ont avancé l’éventuelle  exploitation de circuits touristiques pour organiser des randonnées  pédestres et à dos de dromadaires à travers les ksour de Timimoune et les  dunes de sable, notamment les zones distantes de moins de 80 km et  couvertes par le réseau téléphonique. Ils estiment que ces mesures et suggestions peuvent constituer des  créneaux rentables susceptibles de contribuer à booster le développement  local, et appellent à la coordination avec le secteur pour inciter la  population à adhérer aux efforts de sensibilisation sur la préservation des sites touristiques.

APS