Un plan d'action visant à promouvoir la  coopération scientifique algéro-russe est en cours d'élaboration à  l'Université des sciences et de la technologie d'Oran "Mohamed Boudiaf"  (USTO-MB), a-t-on appris du vice-recteur de cet établissement.

"La promotion des échanges académiques entre l'USTO-MB et des universités  russes a été au centre d'une rencontre tenue mercredi en présence de la  rectrice, Nassira Benharrats, et de l'ambassadeur de la Fédération de  Russie, Igor Belaev", a indiqué à l'APS Bouziane Hammou, chargé des  relations internationales et de la coopération auprès de l'USTO-MB. "Les entretiens autour de cet objectif ont également regroupé les  vice-recteurs et les doyens des différentes facultés de l'USTO ainsi que  des enseignants-chercheurs algériens diplômés des universités de la  Russie", a souligné M. Hammou. Ce responsable a fait savoir que "la rectrice de l'USTO-MB s'est déclarée  favorable à la proposition de l'ambassadeur qui a exprimé sa volonté  d'aider l'USTO-MB à nouer de nouveaux partenariats avec des universités de  son pays". La coopération ciblée s'étend à "tous les domaines de la formation et de  la recherche, ainsi qu'au plan culturel", a souligné M. Hammou, ajoutant  que "la rectrice et l'ambassadeur ont notamment discuté de la possibilité  de la mise en contact de l'USTO-MB avec les universités de la ville de  Saint-Petersbourg". "Saint-Petersbourg abrite un important pôle universitaire connu pour  l'excellence de la qualité de sa formation dans différentes filières  scientifiques", a signalé le vice-recteur de l'USTO-MB, estimant que le  lancement de projets de recherche d'intérêt commun est d'ores et déjà envisagé dans ce cadre.

1.000 constructions précaires illicites recensées  

La direction de l’urbanisme, d'architecture et de  construction d’Oran a recensé, dernièrement, 1.000 constructions précaires  et illicites réparties sur plusieurs sites des communes de la wilaya, a-t-on appris du responsable du secteur. Bâties sans permis, ces constructions sont concentrées dans les communes  de Arzew, Benfréha, Hassi Bounif, Bethioua, Sidi Chahmi et Es-Sénia, a-t-on  indiqué, soulignant qu'il faut mettre un terme à cette agression et à  procédér aux démolitions et au relogement dans le cadre des opérations  initiées par la wilaya. Mokhtar Mourad a fait savoir que le recensement a été effectué avec les  chefs de dairas, les présidents d’APC et la commission technique de la  wilaya. La direction en question a établi 160 procès-verbaux d’infractions concernant des travaux sans permis de construire ou non conformes aux  permis et des démolitions sans autorisation depuis le mois de septembre à  ce jour, a-t-il signalé lors d’une réunion de l’exécutif présidée par le  wali, en présence des présidents des APC et des dairas. Ces infractions ont été relevées au niveau des communes de Boutlélis, Bir  El Djir, Oran, Ain El Turck, Gdyel, Bethioua et Oued Tlélat, selon le même  responsable qui a présenté un exposé sur les constructions illicites à Oran  et les procédures légales pour l'octroi de permis de construire,  d'autorisation de démolition et l'intervention de P/APC dans ce domaine. Le wali d’Oran, Mouloud Chérifi a souligné, dans son intervention, que le  président d’APC ayant fait le constat d’inspection et qui ne procède pas à  la démolition immédiate est complice, tout en affirmant qu’il ne tolérera à  l'avenir aucun dépassement dans ce cadre.  Des exposés sur le budget des communes, la lutte contre les constructions  illicites, l’environnement et l'hygiène dans la wilaya d’Oran ont été  présentés lors de cette réunion.

APS