Les services des impôts de la wilaya de Batna ont  réalisé au terme de l’année 2017 une évolution de 8,17 % dans les  recouvrements fiscaux, a indiqué le directeur des impôts  Noureddine Kamiri.

Le montant des impôts de l’année 2017 a atteint près de 25 milliards DA  contre 23 milliards DA en 2016, a indiqué le même responsable en marge de  la cérémonie d’ouverture d’un nouveau centre des impôts à la cité la  verdure de la ville de Batna en présence du directeur régional des impôts  et du wali de Batna, Abdelkhalek Sayouda, qui a exprimé son "insatisfaction  du bilan en dépit de l’évolution enregistrée par rapport à l’année 2016". "Ce montant ne reflète pas la réalité de l’importante assiette fiscale  dans la wilaya de Batna qui connait une grande activité commerciale dans  les divers domaines", a notamment estimé le wali. Le responsable de l’exécutif local a exhorté les cadres locaux du fisc à  "oeuvrer avec sérieux à améliorer les recettes fiscales des communes et de  la wilaya" et a exprimé son étonnement devant le fait qu’il y ait "un  particulier qui n’a pas payé depuis 2004 ses impôts estimés à ce jour à 120  millions DA". Lors de l’inauguration du centre d’impôts de proximité à Hamla-1, le wali  a émis des critiques le bureau d’étude et l’entreprise chargée de la  réalisation ordonnant de rattraper les insuffisances relevées "dans une  semaine". Un centre d’impôts de proximité a été réceptionné depuis deux années à  Barika, un autre centre a été réalisé et attend sa mise en service à  Merouana, tandis que deux autres sont en chantier à Ain Touta et El Madher,  selon le sous-directeur chargé des opérations fiscales.

APS