Six (6) nouveaux forages destinés à renforcer  l’alimentation en eau potable (AEP) ont été mis en services récemment dans  la wilaya de Ghardaïa en prévision du mois de ramadhan prochain et la  période estivale, a-t-on appris des responsables de la direction des  ressources en eau (DRE).

Ces ouvrages hydrauliques, (entre 30 et 40 Litres /S), ont été réalisés et  équipés dans plusieurs sites, dont notamment la zone des sciences alimenter les trois pôles universitaires ainsi que les nouveaux centres  urbains crées à la périphérie de ces pôles, la zone dite T’lat pour  desservir les habitants du Ksar de Ben Izguen et ses environs ainsi que le  nouveau Ksar de Tafilelt (Ben Izguen), et Telelt (commune de Bounoura), déclaré le directeur du secteur Djamel Belahrache. La zone de Bouhraoua a également bénéficié d’un nouveau forage pour  renforcer l’alimentation en eau potable les nouvelles zones urbaines crées  dans ce quartier périphérique de Ghardaïa, ainsi que dans les zones de  Touzouz et Akhalkhal au profit des habitants des quartiers Touzouz,  Benghanem et El Ghaba (commune de Ghardaïa). Il s’agit aussi de la mise en exploitation d’un forage à Zelfana , subvenir aux besoins croissants des quartiers de cette commune thermale,  a-t-il précisé. Six (6) autres ouvrages de stockage existants dans les communes de Metlili  (3), Sebseb (1) Mansoura (1) et Berriane (1) viennent de bénéficier d’une  opération de réhabilitation, a fait savoir M. Belahrache. Pas moins de 180.000 mètres linéaires du réseau d’AEP de différentes  dimensions et diamètres ont été également rénovés pour lutter contre les  fuites d’eau , a -t-il expliqué "Toutes ces réalisations ont été mises en services pour pallier à toute  perturbation de l’approvisionnement en eau durant le mois de ramadhan, et  la prochaine saison estivale" , a indiqué le DRE de la wilaya Pour répondre aux besoins de cette denrée vitale en raison d'une  croissance démographique accélérée et du développement des secteurs  agricole et industriel dans la région, les pouvoirs publics s’attellent à  mobiliser cette ressource par l’exploitation des eaux souterraine des  nappes phréatiques ou albienne dont la profondeur peut atteindre dans  certain cas plus de 1000 mètres notamment dans la région nord/est de la  wilaya notamment Guerrara, a-t-il dit . Caractérisée par un climat aride à semi-aride, avec un niveau précipitations annuelles très faible, la région de Ghardaïa demeure  largement dépendante des ressources hydriques souterraines. La mobilisation, le captage de cette ressource hydrique "rare" s’effectue  par le pompage dans les nappes (Phréatique et albienne) avec l’appui de  l’énergie électrique pour répondre durablement aux défis de l’urbanisation  et au développement socio-économique de la wilaya dans son ensemble qu’à renforcer l'attractivité touristique et de l’investissement dans la région, a ajouté la même source. La wilaya de Ghardaïa compte actuellement quelque 150 forages d’AEP dont  six (6) destinés à l’industrie avec une capacité globale de 270.302 m3/  jour, ainsi que 110 réservoirs de stockage et château d’eau d’une capacité  globale de plus de 117.000 M3 et un réseau d’AEP estimé à plus de 1.500 km  linaire, selon les données de la direction des ressources en eau. Le taux de raccordement à l’eau potable dans la wilaya de Ghardaïa est  estimé à 98% avec une dotation moyenne journalière de 198 litres /  habitant.

APS