Un montant supplémentaire d’un milliard Da vient  d’être réservé à l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable  durant le ramadhan et l’été pour la population de la wilaya de M’sila, a  indiqué le wali, Hadj Mokdad.

La décision de mobilisation de ce montant a été prise lors de la ayant regroupé le ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de  l’Aménagement du Territoire avec plusieurs walis, a précisé le même  responsable lors de la réunion du conseil de l’exécutif local en indiquant  que cette enveloppe financera des opérations de forage, de modernisation réseaux et de raccordement au réseau d’eau de certaines localités. Le wali a promis de prendre en charge les préoccupations des habitants de  la wilaya en matière d’alimentation en eau potable (AEP) durant l’été et le  mois sacré de ramadhan qui représentent deux périodes connaissant  régulièrement des pics sur la demande en eau. Il a également assuré que le problème d’approvisionnement en eau de la commune d’Ouled Addi Lekbala qu’il a qualifié de "point noir" sera  "définitivement réglé". En attendant  la concrétisation du projet de grands transferts d’eau à  partir du barrage Asserdhoun (Bouira) vers les deux villes de M’sila et  Boussaâda, les services de wilaya, a affirmé M. Mokdad, oeuvrent à traiter  les manques enregistrés par la réalisation de quatre forages au profit du  chef-lieu de wilaya dont un est déjà en service. Le wali a appelé les élus locaux à coordonner avec l’administration répondre aux préoccupations des citoyens en fixant des prévisions et en  mobilisant les équipements nécessaires pour éviter les pannes des pompes et  la baisse du niveau des forages. Plusieurs opérations sont actuellement en cours pour l’approvisionnement  en eau potable de la population de la wilaya par l’exploitation actuelle de  plus de 2.000 forages en attendant l’arrivée de l’eau du barrage  d’Asserdhoun et de celui de Soubella dans la commune de Margra.

APS