Le nombre de crédits R’fig accordés au  profit des céréaliculteurs a connu cette année une  "baisse sensible" par rapport à la campagne précédente, a-t-on appris d’un cadre à la Direction des services agricoles (DSA).

D’un coût global de près de 2 milliards DA, les crédits accordés au titre  de la saison en cours ont atteint le nombre de 1.654 contre 1.849 crédits  octroyés durant la campagne agricole 2016-2017, enregistrant ainsi un recul  de 195 crédits, a indiqué à l’APS le chef du service production agricole, Djamel Benserradj. Le manque d’affluence des céréaliculteurs ayant des dettes, au titre de la  campagne agricole précédente, "en raison du stress hydrique enregistré  durant cette période", figure parmi les facteurs ayant causé cette année le  recul du nombre de fellahs bénéficiaires de cette formule de crédit, a  affirmé le même responsable. Par ailleurs, selon M. Benserradj, la campagne labours-semailles de cette  année a été réalisée dans de bonnes conditions à la faveur notamment des  fortes précipitations cumulées entre les mois de novembre et avril  derniers, dépassant les 500 mm, contre 300 mm enregistrées l’année  précédente à la même période. La campagne agricole 2017-2018 a touché, en outre, une superficie globale  de 81.540 ha, dont 54.100 ha réservés au blé dur, 19.350 ha au blé tendre,  6.975 ha consacrés à l’orge et 1.115 ha à l’avoine, a détaillé le même  responsable, ajoutant que cette campagne a été marquée par la distribution d’une quantité de 101.501 quintaux d’engrais azotés et phosphatés et  86.215,50 quintaux de semences au profit des agriculteurs de cette filière

APS