Imprimer
Catégorie : Regions

Le projet destiné au renforcement de  l’alimentation en eau potable (AEP) pour desservir 15.000 habitants de la  commune d’Ain Djasser (65 km de la ville de Batna) a été mis en service, a-t-on constaté.

Ce projet, qui a nécessité la mobilisation d’une enveloppe financière de l’ordre de 29 millions de dinars, permettra un approvisionnement quotidien  en eau potable des habitants de cette commune, a indiqué à l’APS le  directeur des ressources en eau, Abdelkrim Chebri, soulignant que région était alimentée en cette denrée vitale un jour sur deux. Le même responsable a détaillé que ce projet était inscrit dans le cadre  du programme sectoriel de réalisation, d’équipement et d’installation de  conduites d’eau sur 3.000 mètres linéaires des forages de plusieurs  communes de la wilaya, précisant que ce projet engobe également la  réalisation d’un puits artésien d’un débit de 25 litres/seconde, selon le  même responsable. Dans le même contexte, deux (2) châteaux d’eau d'une capacité totale  estimée à 1000 m3 ont été réalisés dans cette commune en vue de renforcer  les (3) trois petits réservoirs qui alimentaient cette localité en eau  potable, a-t-on noté, soulignant qu’un investissement public de 5,6  millions de dinars a été mobilisé pour la réalisation de ces deux  réservoirs et la mise en place des équipements nécessaires. Lors d’une visite de travail et d’inspection effectuée samedi à la commune  d’Ain Djasser, le wali de Batna, Abdelkhalek Sayouda, mettant l’accent l'importance de ce projet, a indiqué que les services de la wilaya étaient  disposés à réaliser un troisième réservoir d’eau dans la commune s’il  s’avère nécessaire et appuie les efforts de renforcement d’AEP dans cette  région.

APS