Imprimer
Catégorie : Regions

La Fédération algérienne des consommateurs (FAC)  a émis des propositions invitant les citoyens à saisir l'opportunité  du Ramadhan pour contribuer à "l'ancrage d'une culture de consommation  saine".

"L'objectif consiste en la préservation de la santé publique, du cadre de  vie, du budget familial et de l'économie nationale", a expliqué le  président de la FAC, Zaki Hariz, dans un communiqué. Les orientations de la FAC, qui ciblent à la fois les consommateurs et les  commerçants, préconisent pour les premiers de procéder à "l'achat selon le  besoin réel qui doit être, lui, plutôt axé sur l'équilibre l'alimentation". "Le stockage des produits doit être également évité, étant donné que nous  sommes en période de disponibilité", a indiqué M. Hariz. Une culture de consommation saine exige aussi du citoyen qu'il adopte "un  comportement vigilant, notamment face aux produits périssables ou d'origine  non identifiée illégalement commercialisés dans le marché informel", ajoute  le texte. Les commerçants sont, quant à eux, appelés au respect de la réglementation  relative à l'exercice de leur activité et à la protection des  consommateurs. "Les commerçants ont, eux aussi, un rôle important à jouer", a souligné président de la FAC, invitant les acteurs économiques à observer les règles d'hygiène et celles relatives à l'affichage des prix. "Toute forme de spéculation doit être évitée afin de maintenir la  stabilité des prix", a conclu M. Hariz dont la Fédération réunit 35  associations de wilaya, dont celle d'Oran qu'il préside également. Des campagnes d'information et de sensibilisation sont aussi programmées  sur le terrain, conformément aux orientations du ministère du appelant les associations de protection du consommateur à intensifier leurs  activités de proximité.

APS