Une enveloppe de 5 milliards de DA a été  affectée à la réalisation de 190 km de réseaux électriques à Blida, selon  un rapport présenté par la directrice de l’énergie, devant le  Conseil exécutif de la wilaya.

"Le secteur accuse un grand retard dans la réalisation de projets raccordement et de centres transformateurs et de distribution  d’électricité", a souligné la responsable, expliquant par là l’affectation  d’une enveloppe de cinq (5) milliards de DA pour la réalisation d’un réseau  électrique global de 190 km de long , à travers différentes communes de  Blida. Observant que la wilaya accuse ce retard en dépit du parachèvement de  l’ensemble des projets programmés au titre du Plan de développement secteur énergétique local (électricité et gaz), elle a signalé, entre  autres, l’affectation de 400 millions de DA au titre du quinquennat  2010/2014, pour le raccordement de 64 cités d’habitation (représentant un  total de plus de 31.000 foyers) aux réseaux d’électricité et de gaz. Intervenant à l’occasion, le wali de Blida, Mustapha Layadhi, a déploré le non parachèvement de l’actuel programme, ayant abouti, à ce jour, au  raccordement de seulement 16.000 foyers au réseau de gaz naturel, à la levée des contraintes entravant son parachèvement, notamment les  oppositions des citoyens. Le chef de l’exécutif a, également, recommandé le recensement et  raccordement de toutes les régions non pourvues en gaz et électricité "même  s’il s’agit de constructions anarchiques destinées à être éradiquées  ultérieurement", tout en insistant pour que les projets à venir prévoient  le raccordement du plus grand nombre possible de foyers, dans le but de  réduire le coût des projets, a-t-il estimé. M. Layadhi a mis l'accent aussi sur la nécessité de lutter contre les vols  d’électricité et de gaz et les raccordements illicites "qui coûtent des  sommes énormes au Trésor public", imputant la responsabilité de ces phénomènes aux présidents des communes qui, selon lui, "ne remplissent pas leur mission de contrôle, n'interdisant pas notamment les constructions  anarchiques".

APS