Imprimer
Catégorie : Regions

La production de la sardine a dépassé,  au port de Salamandre (Mostaganem), 45 tonnes, soit un record pour  le mois de mai, sachant que le pic est enregistré souvent aux mois de  juillet et août (une moyenne de production quotidienne de 40 tonnes), 

a-t-on appris du directeur de wilaya de la pêche et des halieutiques. Cette abondance, la première du genre depuis le début de la campagne de  pêche le 1er mai, a contribué, selon Toufik Rahmani, à une baisse des prix  de la sardine en gros et en détail. La caisse de 20 kilos a été cédée au  port à 500 DA et le kilogramme dans les marchés à moins de 100 DA. Grâce à  cette production record, 150 caisses (3 tonnes) ont été distribuées associations caritatives qui organisent des restaurants de la Rahma et de  l'iftar, dont l'association promotion de la fille, "Irchad oua Islah",  "Nour E Houda" et le Croissant-Rouge algérien (CRA). M. Rahmani a insisté sur l’engagement des concessionnaires au niveau des  poissonneries à respecter les conditions d’hygiène, à déclarer réellement  la quantité des prises et les prix, à ne pas jeter le surplus en mer ou  ailleurs et à suivre des mesures légales en vigueur pour détruire produit périmé. Le président de l’association "Bahara", Mohamed Lahlou, a indiqué que les  pêcheurs doivent respecter la taille marchande de la sardine, signalant que  80 % de la production est de petite taille et donc non conforme aux règles  légales. M. Lahlou exhorte d’investir dans le domaine de la transformation et de la conservation de la sardine, signalant que la wilaya de Mostaganem ne  dispose d’aucune usine ou unité de conservation de la sardine ou du thon. La production de la sardine a atteint, au littoral mostaganémois depuis le  début de la campagne de la pêche le 1er mai courant, plus de 316 tonnes,  soit le volume enregistré au mois de mai 2017. Il est prévu que la campagne  de pêche de la sardine soit exceptionnelle cette année pour dépasser la  production annuelle de plus de 4.500 t de l’année dernière.

APS