Imprimer
Catégorie : Regions

L'Inspecteur général du ministère de  l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire,  Abderrahmane Sidini a affirmé, à la circonscription administrative  d'In Guezzam (420 km à l'extrême-sud de Tamanrasset), que les autorités  suivaient de près la situation dans la région,

assurant que toutes les  mesures seront prises pour prendre en charge les habitants sinistrés suite  aux dernières intempéries.   S'exprimant lors d'une rencontre avec les élus locaux et les représentants  de la société civile, M. Sidini a indiqué que "les autorités suivent de  près la situation et les habitants sinistrés suite aux dernières  intempéries seront pris en charge", relevant que " des mesures seront  initiées pour la prise en charge des préoccupations des citoyens  sinistrés". La commission interministérielle dépêchée à In Guezzam sur instruction du ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du  territoire, Noureddine Bedoui, a pour mission de "s'enquérir de la  véritable situation sur le terrain et porter les préoccupations des  habitants de la région aux autorités concernées", a affirmé M. Sidini. Dans ce cadre, le responsable a salué les opérations d'intervention  effectuées par les différents services et corps de sécurité, en tête  desquels, les éléments de l'Armée nationale populaire (ANP). M. Sidini a appelé, en cette occasion, la commission technique locale  chargée d'inventorier les dégâts, à procéder à une évaluation préliminaire  dans les plus bref délais et à mener un travail rigoureux. La commission interministérielle qui a entamé sa mission dimanche, a  constaté jusqu'aujourd'hui, 15 habitats sinistrés à In Guezzam, selon les  explications fournies à la commission. Pour sa part, le wali de Tamanrasset, Djilali Doumi a fait état d'une  forte volonté "pour répondre aux préoccupations urgentes et prendre charge les dégâts, et ce après l'établissement d'un diagnostique de la  situation".  Les citoyens sinistrés ont reçu des aides alimentaires et des couvertures  et devraient bénéficier de tentes dans les prochaines heures. Plusieurs préoccupations à caractère urgent ont été soulevées par les  citoyens lors de cette rencontre, entre autres, l'élaboration d'une étude  technique pour détourner le cours des eaux des oueds qui traversent la  ville d'In Guezzam, le renforcement des services de la protection civile en  ressources humaines et matériels, la garantie de soins médicaux et la  réhabilitation des réseaux d'eau potable et des eaux usées et des routes. Cette commission est composée de responsables centraux des ministères de l’Intérieur, des Collectivités locales, et de l’Aménagement du territoire,  des Ressources en eau, des Transports et des Travaux publics, de la Santé,  de la Population, et de la Réforme hospitalière, et l’Habitat, de  l’Urbanisme et de la Ville.

APS