Imprimer
Catégorie : Regions

Le directeur régional du commerce d’Oran a  réfuté, après enquête menée par ses services, l’existence de "stocks  spéculatifs" de pomme de terre au niveau des chambres froides de la région d’Oran, justifiant l'augmentation du prix de ce féculent par la rareté du  produit et sa forte consommation durant la période estivale.

Dans une déclaration à l’APS, Fayçal Ettayeb, a indiqué que les chambres  froides de la région d’Oran "sont actuellement presque vides" et ce, en  dehors du SYRPALAC, un dispositif de régulation des produits agricoles de  large consommation, mis en place pour, a-t-il dit, "faire face à la période  de soudure", tout en rejetant l’existence de stocks spéculatifs de ce  tubercule. "Le système SYRPALC a été mis en place également pour éponger le surplus  de production, protéger les revenus des producteurs de la pomme de terre et  mettre des quantités stockés sur le marché afin de préserver le pouvoir  d’achat des citoyens contre la spéculation", a-t-il rappelé. La région du commerce d’Oran regroupe les wilayas d’Oran, de Tlemcen, de  Sidi Bel-Abbes, d'Aïn Témouchent et de Mostaganem. "Il ne s’agit aucunement de rétention de stocks de pomme de terre d’après  les premières conclusions de l’enquête menées par nos services de commerce  au niveau des wilayas d’Oran, de Tlemcen, sidi Bel-Abbes, Aïn Témouchent et  Mostaganem", a expliqué le même responsable, faisant observer que les  causes de l’augmentation du prix de cet aliment de base sur le marché sont  dues principalement à la rareté du produit, doublée d’une forte  consommation durant la période estivale. Un produit qui a été caractérisé jusque-là sur le marché par une  abondance, avec un prix variant entre 50 et 55 DA, a -t-il rappelé,  ajoutant que son prix se négocie actuellement entre 85 et 90 DA le  kilogramme. Toutefois, les prix connaîtront une stabilité avec l’arrivée, au fur et à  mesure, des récoltes de Mostaganem dans les prochains jours, a-t-il assuré. Selon la même source, au 14 août dernier, les chambres froides de pomme de  terre de la wilaya d’Oran, au nombre de 10, "avaient connu un seuil  critique en matière de stockage, presque vides". A Sidi Bel-Abbes, les chambres froides visitées par les services de la  Direction régionale du commerce d’Oran, au nombre de 79 durant la même  période, "étaient pratiquement vides, de même qu’a Tlemcen qui a enregistré  une même situation (sur 1200 quintaux de pomme de terre stockée, il ne  restait que 650 kg", a-t-il ajouté.

Près d'un million kwh d'électricité volée pour près de 5 millions de DA récupérés

 

La brigade d'énergie de la Direction de  Distribution d'électricité et du gaz Es-Senia (RDO/SDC) a réussi à détecter  247 cas de fraude en matière de consommation d'électricité et à récupérer  près d'un million Kwh d'énergie volée, soit un montant avoisinant les 5  millions de Dinars, a indiqué dimanche cette direction. "Les membres de cette brigade ont procédé au contrôle des abonnés dont  leur consommation est douteuse, ce qui a conduit à la détection de 247 cas  de fraude et la récupération de 954.784 kwh, une énergie volée équivalente  à plus de 4,87 millions de DA", précise la SDC d'Es-Sénia  dans un  communiqué. Depuis la création de cette brigade multidisciplinaire, 604 abonnés, à  travers 24 communes de la wilaya d'Oran, ont été visités dont 329  sensibilisés sur la rationalisation de la consommation d'énergie lors des  périodes de grande consommation, notamment la période estivale.  La SDC d'Es-Sénia a souligné que l'équipe de la brigade, véhiculée,  badgée et équipée de toutes les commodités nécessaires, exerçait ses  fonctions dans le cadre de la réglementation en vigueur.

L'ONCI réussit l'exploit de drainer près de 186.000 spectateurs depuis le début de la saison estivale 

 

Les activités culturelles et artistiques de  l'Office national de la culture et de l'information (ONCI) ont drainé près  de 186.000 spectateurs à l'échelle nationale depuis le début de la saison  estivale, a-t-on appris à Oran du responsable de la communication de  cet organisme relevant du ministère de la Culture. Les activités de l'ONCI, entre soirées musicales, expositions d'artisanat  traditionnel et manifestations folkloriques, ont été suivies par 185.980  personnes à travers différentes wilayas du pays, a précisé Bouhala. "L'engouement du public constitue un précieux indicateur de l'attachement  des citoyens au patrimoine culturel national dans toute sa diversité", souligné M. Bouhala dans une déclaration à l'APS, à l'issue des activités  organisées par son institution à Oran. Près de 2.300 artistes ont contribué à l'animation du programme national  de l'ONCI, à savoir 1.602 musiciens, 597 chanteurs et 98 artisans, a-t-il  indiqué. La capitale de l'Ouest a accueilli dans ce cadre plusieurs rencontres  telles les "Journées culturelles du Sud" qui ont permis aux visiteurs de  découvrir la beauté et l'originalité de l'artisanat traditionnel perpétué,  a-t-il dit, par de dignes héritiers des métiers ancestraux, activant  notamment dans les wilayas d'Illizi, Adrar, Ouargla et Bechar. Ces Journées se sont tenues à l'esplanade de "Sidi M'hamed", dans le  prolongement du Front de mer, sous le slogan "Notre patrimoine, identité", invitant le public oranais et les touristes de séjour dans cette  wilaya à visiter les tentes traditionnelles dressées à cette occasion. A l'intérieur, les hôtes ont pu apprécier le savoir-faire ancestral de la  région Sud du pays, à travers l'exposition de divers objets de l'artisanat  d'art dont la poterie, la sculpture sur bois, la maroquinerie, la  décoration au sable et d'autres articles tels les instruments de musique  traditionnels. Des soirées musicales ont été également animées dans le cadre de événement avec la participation de différentes troupes des wilayas  indiquées, mettant notamment en relief le genre Gnaoui. Oran a également accueilli d'autres manifestations, dont celle intitulée  "Eté d'Algérie à El-Bahia", consistant en l'animation de concerts par  nombre de jeunes chanteurs à succès comme Yasmine Ammari, Leila Borsali, Cheb Reda, Youba, Cheb Houssem, L'Algérino, Cheb Wahid, Amel Zen, Bilal  Seghir, Dj Nassim et le rappeur Nabs. Alger, Constantine, Tipasa, Guelma, Kherrata, Skikda et Tébessa figurent  parmi les autres villes ayant baigné dans cette ambiance estivale à la  faveur du programme culturel et artistique mis en oeuvre par l'ONCI qui a,  pour rappel, également assuré l'animation des cérémonies d'ouverture et de  clôture des 3èmes Jeux africains de la jeunesse (18-28 juillet). APS