Les résultats définitifs des analyses effectuées  suite au cas d'intoxications enregistrés dans la première semaine du mois  d'août courant au niveau de la localité de Bougara (Blida) incriminent les  eaux des forages des particuliers,

a indiqué le directeur général  de l'Algérienne des eaux (ADE), Smain Amirouche.  "Le laboratoire de l'institut Pasteur, le laboratoire central de l'ADE et  le laboratoire régional de l'ADE sont arrivés tous à la même conclusion" a  affirmé M.Amirouche. "Les prélèvements effectués et analysés séparément par ces trois  laboratoires, démontrent que l'eau de huit (8) puits dans cette localité  était de mauvaise qualité", a-t-il détaillé en marge d'une rencontre sur le  dispositif national de l'alimentation en eau potable durant l'Aid El Adha "Ces particuliers utilisaient cette eau impropre et alimentaient leur  voisins via les bornes-fontaines collectifs d'approvisionnement", a-t-il  précisé, en ajoutant que des instructions ont été données par le wali de  Blida pour la fermeture immédiate de ses puits et leur traitements.  Le premier responsable de l'ADE avait déclaré le 8 août dernier que analyses provisoires avaient confirmé "la potabilité" de l'eau du robinet,  tout en évoquant d'autres pistes à explorer pour détecter l'origine de ces  intoxications. Pour rappel, plus de 400 cas d’intoxication ont été enregistrés à Bougara  durant la première semaine du mois d'août, cette commune située à une  trentaine de kilomètres à l’est de Blida. Les citoyens contaminés accueillis au niveau des structures hospitalières  présentaient ses symptômes similaires: douleurs abdominales, vomissements  et diarrhées. Mais il n'a y a eu aucune hospitalisation, selon les sanitaires de la wilaya de Blida.

APS