Un nouveau programme intitulé "Forsa", dédié à  la formation et à l'insertion des jeunes exclus du système scolaire, est  lancé à Oran, a-t-on appris mardi auprès de l'association socioculturelle  locale "Santé Sidi El-Houari" (SDH).

"Forsa" consiste en "une école de la deuxième chance" pour les  "déscolarisés" de moins de 18 ans, par le biais de l'apprentissage  professionnel, a précisé à l'APS la vice-présidente de "SDH", Assia  Brahimi. Cette opération s'étend sur une durée de 26 mois entre dans le cadre du  Programme d’appui à l’adéquation formation-emploi-qualification (AFEQ)  inscrit au titre de la coopération entre l'Algérie et l'Union européenne, a  expliqué la responsable. L'insertion dans le marché de l’emploi des jeunes déscolarisés par  l'apprentissage de métiers figure parmi les objectifs majeurs ciblés par  "AFEQ", et ce, de concert avec le ministère de l’Education nationale et  celui de la Formation et de l'Enseignement professionnels. "L’action envisagée repose essentiellement sur le développement  d’activités d’animation, de formation, de renforcement des capacités  pédagogiques et associatives", a déclaré Mme Brahimi. Tout en étant piloté par "SDH", "Forsa" bénéficiera aussi à six autres  associations activant dans différentes wilayas du pays afin de permettre la  mise en oeuvre d'activités locales de formation et d’animation définies dans  ce programme, a-t-elle signalé. Implantée au coeur du quartier historique d'Oran dont elle porte le nom,  "SDH" figure parmi les associations phares vouées à la formation et  insertion des jeunes dans les métiers traditionnels de la construction. Les cursus sont dispensés au sein de son école-chantier agréée par l'Etat,  qui a vu la sortie de plusieurs promotions de diplômés activant aujourd'hui  dans les chantiers de réhabilitation du bâti ancien ou dans leur propre  micro-entreprise.

APS