Imprimer
Catégorie : Regions

L’intensification des activités de  sensibilisation sur la protection de l’environnement et l’accompagnement  des initiatives de consécration de la culture environnementale notamment en  milieu scolaire et des nouvelles générations focalisent, en cette nouvelle  rentrée sociale,

les appels lancés par les acteurs locaux de la wilaya  d’Adrar. Le mouvement associatif dont des associations des parents d’élèves de la  wilaya d’Adrar et des responsables d’établissements pédagogiques ont mis en  avant l’important ancrage de la notion "l’environnement" en milieu  scolaire, notamment parmi les premiers paliers scolaires dans l’optique de  contribuer au développement de la culture de préservation d’un  environnement propre et sain à l’intérieur et à l’extérieur des  établissements scolaires .    Dans le même sillage, le directeur de l’éducation de la wilaya d’Adrar,  Abdelhak Boumaïza, s’est "félicité" des initiatives d’associations  concernant les actions de nettoiement des établissements scolaires ayant  permis, a-t-il dit, de soutenir les efforts d’employés au niveau des écoles  primaires et de donner lieu à des résultats positifs lors de la nouvelle  rentrée scolaire, redorant la belle image de l’école à la satisfaction des  élèves et des nouveaux inscrits .    Dans le même sens, le président de la fédération d’associations des  parents d’élèves, Abderrahmane Benahmed, a soutenu que ces campagnes  associatives bénévoles "requièrent l’encouragement, la valorisation et  l’accompagnement par les autorités locales et les parties concernées pour  assurer sa pérennité tout au long de l’année et sur de large envergure".     Le même responsable a estimé que "bien que ces initiatives aient été  largement suivies par des jeunes adhérents, toutefois, l’encouragement  demeure nécessaire pour la consécration et l’ancrage du partenariat entre  les instances responsables et les acteurs associatifs".     De son côté, le vice-président de l’Assemblée populaire de la commune  (APC) d’Adrar, Hamouda Dlimi, a indiqué que "l’APC a tiré les leçons des  défis enregistrés à la rentrée scolaire de l'année dernière, notamment en  ce qui concerne l’aménagement de 37 établissements primaires qui ont  souffert du manque du personnel et des moyens nécessaires à l'entretien et  à l'hygiène".    M.Dlimi a souligné que "cette nouvelle rentrée scolaire a, en revanche,  été marquée d’un bon début à la faveur des démarches préalables menées avec  le concours des associations locales qui ont répondu favorablement à  l’initiative en mettant volontairement la main dans la pâte et optant pour  la réalisation, au niveau des 37 écoles, des travaux de nettoiement, de  ravalement de certaines salles et de chaulage des arbres. 

       L’association "Touat B’ladi", un modèle d’action constructive

L’association "Touat B’ladi" fait partie des associations  véritablement actives, dont les oeuvres sont saillants et les efforts sont  palpables en matière de nettoyage et d’hygiène des établissements scolaires  primaires d’Adrar.    Ce rassemblement social, dont l’écho s’est rapidement répandu à travers  les réseaux sociaux, a été conforté par l’adhésion de nombreux jeunes et  sympathisants qui se sont impliqués dans la réalisation en un "temps  record" de multiples actions suggérées à travers toutes les écoles  primaires de la commune d’Adrar, a expliqué la présidente de l’association,  Nabila Dagou.    Elle a, par l’occasion, salué les efforts conjugués par les jeunes  ayant fait preuve d’initiatives et manifesté un grand élan de solidarité  pour la concrétisation du programme bénévole, avant de rendre de pareil  hommage à l’APC qui n’a pas manqué de mobiliser tous les moyens nécessaires  pour la réussite de cette campagne dans les meilleures conditions.    Les services de la wilaya d’Adrar ont procédé, dans le cadre de la  nouvelle rentrée sociale, et en coordination avec les différentes instances  et organisations, au lancement d’une campagne de nettoiement d’envergure  ciblant les diverses rues et ruelles de la commune d’Adrar portant  notamment éradication et relevage décombres et déchets solides résidus des  travaux de construction ayant constitué des points noirs altérant  l’environnement et l’image de la commune.    La campagne a été menée avec le concours de nombreuses parties, dont  les services des travaux publics (DTP), des ressources en eau (DRE),  l’environnement (DE), la conservation des forêts (CF), les Scouts Musulmans  Algériens (SMA), les associations de protection de l’environnement, du  consommateurs et des particuliers. Elle a pour objectifs l’ancrage et la consécration de la conscience  environnementale auprès des citoyens en vue de consolider les conditions de  protection d’un environnement sain des divers risques écologiques et  sanitaires, ont indiqué les organisateurs.

APS