Imprimer
Catégorie : Regions

La superficie totale de terres plantées de  figue de Barbarie à travers les wilayas de l’Est du pays dans le cadre du  programme du Haut-commissariat pour le développement des steppes (HCDS) a  atteint 27.504 hectares, a indiqué à l’APS le haut-commissaire par intérim  de cette structure,

Rachid Halouane. Lancé en 1994 à travers six wilayas de l’Est, ce programme a rencontré un  "grand succès" à la faveur de la création d’exploitations individuelles, a  précisé à l’APS ce même responsable en marge du 2ème salon national de la  figue de Barbarie tenu les 5 et 6 septembre à Souk Ahras, en indiquant que  le nombre des bénéficiaires de ces exploitations s’élève à 10.644. La wilaya de Souk Ahras a bénéficié, à elle seule, de la plantation de  7.000 hectares dont 25 % de l’intégralité de ce programme (5.000 ha) sont concentrés dans la commune de Sidi Fredj, a ajouté la même source,  soulignant que le reste de la superficie se répartit sur les wilayas de  Tébessa, Khenchela, Oum El Bouaghi, Batna et El Oued. "A l’origine, ce programme visait la lutte contre la désertification des  terres dégradées mais l’implication grandissante des riverains  des aires  ciblées a porté ce programme vers une importante phase de développement  économique des zones steppiques", a noté M. Halouane. La figue de Barbarie est devenue une importante source d’aliment de bétail  dans la région et le fruit de cette plante constitue désormais une source  de revenus pour la population, a ajouté le responsable du HCDS qui a  souligné que cette évolution a conduit vers l’apparition d’unités de  transformation de cette espèce de cactus dont l’extraction d’huiles et  autres produits. Ouverte par le ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et de la  Pêche, Abdelkader Bouazghi, la 2ème édition du salon national de la figue  de Barbarie tenue à Souk Ahras a réuni 30 producteurs d’extraits végétaux  obtenus notamment de la figue de Barbarie activant dans plusieurs  wilayas.

APS