Imprimer
Catégorie : Regions

Six (6) cas d’irrigation de récoltes  agricoles aux eaux usées ont été recensés en août dernier dans la commune  de Henancha, dans la wilaya de Souk Ahras, a-t-on appris dimanche auprès  des services de la Gendarmerie nationale, signalant que les mis en cause  ont présentés à la justice.

Ces irrigations ont ciblé sept (7) hectares plantés de tomates et de  poivrons, ont précisé les services de ce corps de sécurité qui ont procédé  à la saisie du matériel utilisé dans le pompage des eaux usées. Agissant sur information faisant état d’acte préjudiciable pour la santé  du consommateur, les services de la Gendarmerie nationale ont ouvert une  enquête au cours de laquelle une opération de contrôle des pompes à eau  utilisées dans l’irrigation des champs agricoles a été lancée, a détaillé  la même source, ajoutant que les échantillons d’eau utilisée dans  l’irrigation ont été prélevées et analysées, confirmant la qualité douteuse  de cette eau. Des mesures "rigoureuses" ont été prises à l’encontre des personnes  impliquées, a-t-on encore indiqué, précisant que les mis en cause ont été  présentées devant la justice. En parallèle, les opérations de contrôle et d’analyses des eaux des  forages et de certaines sources d’eau naturelle, effectuées par le bureau  communal d’hygiène, se poursuivent dans le cadre de la lutte contre les  maladies à transmission hydrique (MTH), a-t-on affirmé, soulignant que la   source d’eau d’Ain Bendada dans la commune d’Ouled Idriss a été interdite à  la consommation suite aux résultats des analyses  bactériologiques.

APS