Au total, 154 constructions anarchiques  ont été détruites dans la commune de Constantine depuis "le début de  l'année 2018", a indiqué, le directeur de l'urbanisme de cette  collectivité locale,  Zouhir Kadri.

Le même responsable a précisé à l'APS que ces opérations de démolition ont  concerné des constructions relevant des délégations communales de la cité   Zouaghi Slimane, celle de Boudraa Salah, Belle vue ainsi que la cité du juillet, détaillant qu'elles concernent également entre autres les  quartiers de Naadja Sghira avec 44 logements, En Nakhil (ex-DNC) avec 31  logements et Salah Bey (ex-Leghrab) avec 26 logements, 24 autres à El  Djoudhour et 21 à la cité Benchergui. La démolition répartie sur 8 opérations a été réalisée en présence des  services de la la daira, la société d'eau et d'assainissement Constantine (SEACO), la société de distribution d'électricité et du gaz  (Sonelgaz), la protection civile, la police et la gendarmerie nationale  entre autres, a-t-on encore noté Ces opérations  visent principalement à lutter contre l’habitat  anarchique, les constructions sans permis, les infractions aux dispositions  liées aux permis de construire et l’atteinte aux biens d’autrui et d’embellissement de la cité, a fait savoir la même source. Le même responsable a assuré que ce genre d’opération "se poursuit",  conformément aux lois régissant l’urbanisme rappelant que la direction  concernée par le dossier dans la commune de Constantine accordé "tout  l’intérêt" aux rapports des représentants des délégations communales.

Le rôle du pharmacien dans le bon usage du médicament souligné

Les participants au 3ème congrès  international de pharmacie hospitalière et oncologie ont souligné à  Constantine, le rôle primordial du pharmacien hospitalier dans la  rationalisation des dépenses de l'hôpital et le bon usage du médicament. Organisé à l’initiative de la Société Algérienne de Pharmacie Hospitalière  et Oncologie (SAPHO) à la salle Ahmed Bey,  la présidente du SAPHO, Pr El  Mansouria Nebchi a indiqué à l’APS que l’objectif de ce congrès est  ''d’apprendre au pharmacien hospitalier à mener pleinement son rôle au sein  des comités institutionnels tels que le comité du médicament et le des infections nosocomiales''. Soulignant que les produits pharmaceutiques représentent la portion la  plus grande des budgets des hôpitaux, le Pr Nebchi a rappelé que le rôle du  pharmacien est "d’assurer une gestion optimale du stock et une distribution  des médicaments pour rationaliser les dépenses de l’hôpital et développer  ses prestations. Cette manifestation scientifique de trois jours à plus d’une centaine de  pharmaciens hospitaliers et d’experts internationaux traite prennent part,  a vu la programmation de conférences traitant entre autres de "l’impact du pharmacien sur le bon usage du médicament", de " nomenclature national du médicament et du processus d’achat en milieu  hospitalier" ou bien encore "des mesures à proposer pour une meilleure  maîtrise des budgets de pharmacie hospitalière", a-t-elle souligné Plusieurs problématiques liées à l’accès aux innovations thérapeutiques,  la base de validation pharmaceutiques des prescriptions et la distribution  des médicaments dans les services de l’hôpital sont également au programme  de cette rencontre scientifique. Des recommandations sanctionneront les travaux de ce  3ème congrès  international internationale de pharmacie hospitalière et oncologie,  a-t-on conclu.

APS