La stratégie de développement du secteur des  télécommunications vise la préservation de la souveraineté nationale à  travers la protection de l’économie nationale et la réalisation de l’équité  dans l’exploitation des prestations du secteur, a indiqué, à Adrar,  la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du  Numérique, Imane Houda Feraoune.

Intervenant au terme d’un exposé sur les efforts entrepris pour la  réalisation du réseau en fibre optique, la ministre a affirmé que "la  stratégie de développement du secteur des télécommunications tend à  garantir la souveraineté nationale à travers la protection de l’économie  nationale et en assurant l’équité en matière d’exploitation, par  l’ensemble, des prestations du secteur et faire des technologies un moyen  stimulant le développement humain et l’essor de la société". Pour Mme.Feraoune, "le secteur est dans une course contre la montre pour  généraliser un réseau numérique national couvrant, à travers un maillage de  140.000 km, tout le territoire national avec un débit moyen de deux (2)  Terabyte/seconde (TB/S), ainsi que l’installation de supports hertziens  pour le raccordement à ce réseau de plus de 1.541 communes, 142 annexes  communales et des centaines de régions enclavées". La ministre a fait savoir également qu’il a été procédé à la mise en place  d’un nouveau système numérique permettant un bond qualitatif dans la  gestion commerciale et technique de l’entreprise, axé sur la formation  intensive lancée par l’entreprise d’Algérie-Télécom pour permettre aux  personnels d’exploiter ce système susceptible de réduire les coûts de  gestion et d’améliorer la rentabilité. La liaison axiale transsaharienne, lancée en 2000, a été consolidée par la  signature, aujourd’hui, d’une convention portant création du siège de  l’instance de coordination de cette liaison, qu’accueille l’Algérie, en vue  de parachever le processus ayant fait l’objet de démarches et du soutien  des organisations africaines et d’investissement colossaux de la part de  plusieurs pays. L’occasion a été mise à profit pour signer aussi la convention de  partenariat et de coopération dans le domaine commercial entre l’Agence  spatiale algérienne (ASAL) et Algérie-Télécom Satellite (ATS), lors d’une  cérémonie qui s’est déroulée en présence de représentants du corps  diplomatique de Mauritanie, Mali, Niger et Tchad, accrédité en Algérie. Il a été procédé aussi à la présentation des projets e-éducation et  e-santé via le satellite algérien de télécommunications Alcomsat-1, en  présence des ministres de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, et de l’Education nationale, Imene Houda  Feraoun et Nouria Benghabrit, respectivement.

APS