Le ministre nigérien de l’Equipement, Abdulaye  Kadi, a déclaré, à Médéa, que les avancées réalisées par l’Algérie  en matière d’infrastructures routières "encourage notre pays à suivre cet  exemple",

exprimant le souhait de "tirer profit de l’expertise des grandes  entreprises algériennes" dans le domaine des travaux publics. S’exprimant en marge de la visite sur le chantier de réalisation du projet  de modernisation de l’axe Chiffa-Berrouaghia, le ministre nigérien a  qualifié d' "envergure" les travaux menés dans le cadre de ce projet  routier structurant qui relie les régions nord  du pays à celles dans le  sud algérien, tout en affirmant que les grands ouvrages d’art réalisés longs de ce tronçon "sont loin d’être de simples ouvrages, mais d’une  envergure qui témoigne du bond qualitatif qu’a atteint le secteur des  travaux publics en Algérie". "L’avance qu’enregistre la partie algérienne dans la concrétisation du  projet de transsaharienne nous incite et nous encourage à entamer, le  plutôt possible, la réalisation du tronçon qui traverse le territoire du  Niger", a affirmé Abdoulaye Kadi, lors de son déplacement sur le chantier  du projet de modernisation de l’axe Chiffa-Berrouaghia. Saluant les efforts accomplis par le groupement d’entreprises engagées sur  ce chantier, le ministre nigérien a fait part de son souhait de "bénéficier  du savoir-faire de ces entreprises" pour la réalisation de projets routiers  au Niger. Le ministre nigérien de l’Equipement s’était rendu, dans la matinée, sur  le site abritant les deux tunnels, en phase d’achèvement, qui font la  jonction entre Sid-Madani, commune de la Chiffa (Blida), et la localité  d’El-Hamdania (Médéa), puis emprunté l’imposant viaduc qui surplombe Oued  Chiffa, qui sera opérationnel dans quelques semaines, avant de marquer des  haltes au niveau des échangeurs d’El-Hamdania, Médéa-nord et Ouzera, en  cours de réalisation. Un exposé détaillé sur ce projet routier structurant, qui constitue un  segment important de l’autoroute qui relie les régions du nord du pays à  celles dans le sud, a été présenté au ministre nigérien qui pu constater  l’effort colossal consenti par l’Algérie dans le cadre de la modernisation  de son réseau routier national. Le ministre nigérien avait entamé, pour rappel, une visite en Algérie dans  le cadre des échanges de coopération et de partenariat avec le ministère  des Travaux publics et des Transports, notamment le projet de la route  transsaharienne.

APS