Une opération de relogement de 149 familles du  bidonville du "Lac des oiseaux" à Skikda, vers les cités Mayssoune, Zefzaf  et Bouâbaz sur les hauteurs de cette ville, a été lancée, dans le  cadre du programme de résorption de l'habitat précaire (RHP).

L’opération est la deuxième du genre concernant ce site, après une  première, organisée en mai dernier, ayant ciblé 750 familles et la sixième  à l’échelle locale inscrite dans le cadre du RHP, où près de 3.000 familles  des bidonvilles de Match et de Zefzaf ont été relogées dans de logements, assurant cadre de vie meilleur, selon les explications  présentées à cette occasion. En marge de cette opération, le wali Hedjeri Derfouf a indiqué que le  relogement des familles des habitations menaçant ruine dans la vieille  ville et  celles vivants  dans des logements à l’étroit ainsi que les  habitants du bidonville Bouâbaz, "sera entamé avant la fin de l’année cours". Les deux (2) opérations de relogement des habitants du bidonville  "Lac  des oiseaux", ont permis la récupération d’une assiette foncière de plus de  20 hectares qui sera destinée à abriter des projets d’habitat, ont affirmé,  sur les lieux, des responsables concernés par ce dossier. Les bénéficiaires de ce nouveau quota de logements, approché par l’APS ont exprimé leur grande joie, de voir "enfin" arriver le jour de  relogement, mettant en avant la qualité des travaux de leurs nouvelles  habitations et la cadre  de vie décent.

APS