Imprimer
Catégorie : Regions

Les superficies agricoles irriguées, dans la wilaya de Souk Ahras, au moyen du goutte-à-goutte, un système économe en eau, ont substantiellement augmenté, a-t-on appris, hier, auprès de la direction des services agricoles.

Ces surfaces, qui n’excédaient pas les 250 hectares lors de la précédente campagne agricole, s’étendent aujourd’hui sur 370 hectares, selon la même source. L’augmentation de 120 hectares irrigués au goutte-à-goutte représente la surface exploitée par 14 agriculteurs dont les demandes de soutien adressées au Fonds national de développement de l’investissement agricole (FNDIA) ont été validées par la commission technique de wilaya, a précisé le chef du service de la production et du soutien technique, Mohamed-Hamza Kamel. La majeure partie de cette surface, soit environ 90 %, est constituée de nouveaux vergers oléicoles créés dans les communes de Dréa, d’Oued Keberit, de M’daourouch, de Merahna et Heddada, le reste (10 %) étant voué aux cultures, selon ce responsable qui a souligné qu’un programme de formation à l’utilisation de la technique du goutte-à-goutte, initié par les services agricoles, a déjà bénéficié à des cultivateurs de tomates exerçant dans les communes de Sedrata, de Zouabi, de Bir Bouhouche et d’Ouilène. Selon M. Kamel, 20 autres demandes de soutien introduites par des agriculteurs désireux de développer ce système d’irrigation seront "prochainement" examinées par la commission technique de wilaya. APS