Un large panel de costumes traditionnels  reflétant toute la richesse et la diversité du patrimoine algérien est  exposé au troisième salon nation de l'habit traditionnel, ouvert samedi  soir au palais de la culture Mohamed Laid Al Khalifa de Constantine, a-t-on  constaté.

Selon le directeur local de la culture, Aribi Zitouni, cette nouvelle  édition de ce salon se veut de ''valoriser le rôle des artisans dans la  préservation du patrimoine culturel immatériel algérien, mettre en avant  toute la richesse du patrimoine national et participer à la sauvegarde de  la culture locale, à l'heure où la modernité ne cesse de phagocyter tout ce  qui a un rapport avec la tradition''. Organisé en collaboration avec l'association ''El baha'' des arts et des  cultures populaires, ce salon qui devra se poursuivre jusqu’au 5 décembre  prochain, a vu la participation de 28 artisans venus des wilayas de  Tizi-Ouzou, Béjaia, Khenchela, Batna, M'sila, Alger, Tlemcen , Oran,  Ouargla et Constantine. A travers ses multiples pavillons, cette manifestation offre l'opportunité  au public constantinois de découvrir des habits traditionnels distinguant  chaque région du pays qu'il s'agisse de la Gandoura locale, de la chedda  tlemcenienne, du karakou algérois, de la robe traditionnelle kabyle ou  encore d'El-Melhfa portée par les femmes du sahara. Miroir d'un patrimoine qui a allégrement résisté aux affres du temps,le 3e  salon national de l'habit traditionnel a drainé pour son ouverture un  public nombreux venu spécialement apprécier la virtuosité des exposants. Il est à noter que plusieurs artisans ont été honorés lors de la cérémonie  d’ouverture du salon qui a également donné lieu à un défilé d'habits  traditionnels et un spectacle musical signé Foufi Ksantini.

APS