Le parachèvement des travaux en cours de réparation des fuites d’eau signalées sur le réseau de distribution d’eau potable de la wilaya d’Annaba permettra la récupération quotidienne de quantités avoisinant les 10.000m3 d’eau, a-t-on appris auprès de responsables de la direction des ressources en eau.

La station de déminéralisation de l’eau potable de Tindouf rentrera en phase expérimentale avant la fin de l’année en cours, a-t-on appris auprès de la direction des ressources en eau  et de l’environnement (DREE).

Le dédoublement de la route reliant la ville de Bouira à celle de Sour El-Ghouzlane (sud) sur une distance de 33 km, sera livré d’ici au mois de juin 2017, a indiqué Ahmed Benamar, responsable à la direction locale des travaux publics.

Pas moins de 14.334 postes d’emploi ont été crées dans la wilaya d’El Tarf, ces cinq dernières années, à la faveur de la concrétisation de 204 projets d'investissement, a indiqué le wali.

Un programme de 1.600 logements sociaux locatifs (LSL) en cours de réalisation à travers la wilaya de Bechar sera réceptionné en début 2017, a-t-on appris des services de la wilaya.

Pas moins de 15.214 emplois, permanents et saisonniers, seront générés à la satisfaction des jeunes chômeurs de la wilaya d’El-Bayadh à la faveur des projets d’investissement agricole en cours de réalisation au niveau du périmètre agricole Dhayet  El-Bagra,(commune de Brezina), a-t-on appris des responsables de la wilaya.

Quelque 19.400 débiteurs vis-à-vis de la Casnos d’Oran ont été exonérés des majorations et pénalités de retard, ce qui correspond à un chiffre global de plus de 8 milliards DA, a affirmé la directrice de l’agence, Karima Benhadjar. Ces débiteurs ont bénéficié de cette exonération dans le cadre d’une mesure exceptionnelle conformément aux articles 57 et 58 de l’ordonnance 15-01 du 23 juillet 2015 contenue dans la Loi de finances complémentaire 2015. Sur un ensemble de 25.000 débiteurs, 19.400 ont bénéficié de ces mesures, soit près de 80% des adhérents qui ne sont pas à jour, ce qui leur a permis de régulariser leur situation en leur établissant un calendrier de paiement, exonéré des majorations et pénalités. Alors que le ministère du Travail avait fixé une échéance à cette mesure pour le 31 mars 2016 avec la reconduction des majorations et pénalités, une nouvelle note ministérielle a récemment prolongé cette échéance au 31 décembre 2016, a précisé Mme Benhadjar appelant les débiteurs qui n’ont pas encore régularisé leur situation à saisir cette opportunité.  La Loi de finances complémentaire 2015 a introduit des facilitations exceptionnelles au profit des patrons et autres personnes actives ne bénéficiant pas d’une couverture sociale, en vue de régulariser leur situation, a encore explique la même responsable. Ces mesures incitatives ont pu ainsi convaincu plus de 9.500 non salariés à s’affilier à la Casnos d’Oran depuis juillet 2015, contre 2.800 enregistrés l’année précédente. La nouvelle note ministérielle inclut en outre les débiteurs radiés du registre de commerce qui ont moins de 55 ans. Pour ne pas perdre leurs années d’activité, les non salariés qui ont cessé d’exercer peuvent payer les cotisations de ces années avec l’exonération des majorations et retards, a-t-on ajouté.

538 travailleurs non déclarés auprès des caisses d'assurance sociale en 2016  

Les services de l’inspection régionale du travail ont enregistré, depuis le début de l’année courante, 538 travailleurs non déclarés auprès des caisses d’assurance sociale de l’Oranie (six wilayas), a-t-on appris de l’inspecteur régional du travail. Sur un total de 289.312 travailleurs contrôlés par les agents des inspections du travail des wilayas d’Oran, Tlemcen, Sidi Bel-Abbès, Ain Témouchent, Mostaganem et Mascara, 538 sont non déclarés auprès des assurances sociales jusqu’à octobre dernier, soit 0,28 pour cent, a indiqué, à l’APS, Mohammed Dib. Les employeurs doivent déclarer tous leurs personnels, sinon ils seront passibles d'une amende allant de 100.000 à 200.000 DA par travailleur non déclaré, outre la peine de prison de deux à six mois. En cas de récidive, l’employeur est soumis à une amende variant entre 200.000 et 500.000 DA par travailleur non déclaré auprès de la caisse nationale d'assurance sociale (CNAS) et la peine d’emprisonnement de deux à 24 mois, a-t-il rappelé. S’agissant du respect du salaire national minimum garanti (SNMG) conformément à l’application des dispositions de la Loi de finances complémentaire 2015, l’inspection régionale du travail a enregistré que parmi ce nombre de travailleurs contrôlés, 201 perçoivent des salaires moins que le SNMG, soit 0,06 pc du total global. Conformément à la Loi de finances complémentaire, les personnels qui versent des salaires moins que le SNMG sont soumis à verser une amende de 10.000 à 20.000 DA. Ce montant peut être multiplié selon les infractions en cas de récidive. Ce taux d'infractions faible reflète une prise de conscience des employeurs quant au devoir de déclarer les travailleurs auprès de la CNAS et de se conformer au SNMG, a-t-on souligné. Par ailleurs, ces services ont relevé le recrutement illégal de 1.474 travailleurs sans passer par l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) sur 289.312 questionnés, soit un taux de 0,5 pc. Le même responsable a mis l’accent sur la nécessité des entreprises de respecter les conditions de placement des travailleurs et de donner l’occasion aux jeunes résidents aux lieux d’implantation des projets, en tant que prioritaires, partant du principe de la justice sociale prôné dans le programme du président de la République.

APS

Pas moins de 5.000 foyers répartis sur plusieurs centres d’habitation de la wilaya de Mila, seront raccordés au réseau du gaz naturel avant la fin de l’année en cours, a-t-on appris lundi du directeur de l’énergie, Mohend Cherif Brahem.

Plus de 200 projets de recherche universitaire et thèses de Doctorat  sont exposés, à l’examen au titre d’un forum national, abrité par l’université M’hamed Bougara de Boumerdes, en vu de leur adaptation aux contextes socioéconomique et industriel locaux. Ces thèses,

Le dispositif de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ) d’Oran a permis la création de 300 entreprises en énergies renouvelables et environnement, a-t-on appris auprès de son antenne de wilaya.

La wilaya de Mostaganem a enregistré une production de 6.200 tonnes de différentes espèces de poissons durant les 10 derniers mois de 2016, a-t-on appris du directeur de la pêche et des ressources halieutiques.

Une opération visant l’alimentation de la ville de Tarik Ibn Ziad (Aïn Defla) en gaz naturel sera lancée prochainement, a-t-on appris du directeur de l’antenne locale de la société de distribution de l’électricité et de gaz de l’ouest (SDO).

Un atelier de formation de 143 élues dans des Assemblées populaires communales et de wilaya s’est ouvert au siège de la wilaya de Batna en présence de l’ambassadrice du Canada en Algérie, Isabelle Roy et le représentant permanent du programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), Eric Overvest.

Au total 16.244 procès verbaux (PV) d’infraction relatif au non-respect de la législation du travail ont été établis durant les neufs premiers mois de 2016 par les inspections régionales de Constantine, de Batna et Annaba,

Quelque 45 promoteurs et bureaux d’études de la wilaya de Chlef ont organisé, un sit-in de protestation, devant le siège de la direction de la jeunesse et des sports (DJS) pour revendiquer le règlement de leurs dus, en suspens depuis huit (8) mois,

Des participants à un regroupement régional des opérateurs miniers du Sud-est du pays, tenu à Ouargla, ont plaidé pour une exploitation optimale et judicieuse des ressources minières afin de contribuer à l’effort de l’industrialisation et de la diversification de l’économie nationale.

Un total de 4.750 logements publics locatifs (LPL) sera distribué dans la wilaya de Skikda avant fin mars 2017, a indiqué le chef de l’exécutif local, Abdelhakim Chater. S’exprimant lors d’une visite de travail et d’inspection consacrée au secteur du logement dans les localités de Zefzaf et de Mesyoune, au chef lieu de wilaya et Bouzaâroura, dans la commune de Filfila, le même responsable a précisé que l’attribution de ce quota de logements, inscrit dans le  cadre des programmes de résorption de l’habitat précaire (RHP) et les habitations menaçant ruine se fera "prochainement" détaillant que les travaux d’aménagement extérieurs engagés dans ces sites tirent à leur fin. Pas moins de 2 250 logements LPL du programme ciblé seront réceptionnés "avant fin janvier prochain", dans le site de Mesyoune, appelé à être un nouveau pôle urbain, selon le même responsable qui a donné des instructions à l’entreprise chinoise chargée de ce projet à l’effet de respecter le délai impartis de ce chantier. Durant la même période, 1.500 logements seront réceptionnés à Zefzef (Skikda) et 1.000 autres unités  sont prévues à la nouvelle ville de Bouzaâroura (Filfila), en attendant le parachèvement des travaux d’aménagement, selon des explications fournies sur place. Lors de sa visite aux chantiers d’habitations, gérés par l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI), M. Chater a insisté sur la nécessité de l’aménagement des espaces verts et des aires de jeu dont la réalisation est confiée à cet office et aux Assemblées populaires communales (APC), appelant aussi à la mise en place de panneaux d’énergie solaire et des bacs à ordures ménagères , dans le cadre de l’économie des coûts de consommation de l’électricité et de la protection de l’environnement. Le chef de l’exécutif local a annoncé, en outre, l’ouverture des classes scolaires en préfabriqués destinées aux élèves de cycle primaire à travers ces trois sites urbains "en l’absence d’inscription de projets de réalisation des établissements scolaires", a-t-il souligné, signalant que le transport scolaire sera assuré pour les élèves des paliers moyen et secondaire.

 APS

Une extension des surfaces oléicoles a été réalisée, ces dernières années à Djelfa, entraînant un développement de cette filière à l’échelle locale, synonyme de résultats "très encourageants" sur le terrain, selon les assurances des spécialistes du domaine.

Le ministre des Ressources en eau et de l'Environnement, Abdelkader Ouali, a insisté à partir de  Blida, sur l’impératif de lutte contre les fuites d’eau, en vue de la préservation de cette denrée vitale.

L’opération de réalisation et de raccordement de plusieurs forages totalisant 6000 mètres linéaires, destinés à l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable (AEP) à Batna enregistre un taux d’avancement de l’ordre de 80%, apprend-on du directeur des ressources en eau, Abdelkrim Chebri.