Quelque 7.360 commerçants de la wilaya de Constantine ont été poursuivis en justice, pendant les neuf premiers mois de l’année en cours, pour diverses infractions à la réglementation relative aux pratiques commerciales, a indiqué à l’APS le directeur du commerce Zidane Boulaarak.

Le débrayage, lancé par l'intersyndicale pour le retrait du projet de la retraite anticipée notamment, a connu, dans l’ouest du pays, un taux de suivi mitigé et une mobilisation des protestataires variant d’une wilaya à une autre.

Au total 114 locaux à usage commercial seront distribués au cours de la semaine prochaine dans la ville de Batna dans le cadre de la lutte contre le commerce informel, a indiqué à l’APS le directeur local du commerce, Abdellatif Aichaoui.

Pas moins de quinze structures sanitaires de proximité sont opérationnelles, depuis quelques semaines, à travers les zones rurales enclavées de la wilaya de Médéa, a-t-on appris auprès du directeur de la santé,

Pas moins de 1749 logements ont été réalisés depuis 2005 au niveau de la commune de Boudjima relevant de la daïra de Makouda, au nord de Tizi-Ouzou, dans le cadre du programme d’aide à l’habitat rural,

La wilaya de Bouira a bénéficié d’un programme AADL de 2900 logements dont seules 800 unités ont été lancées en travaux à ce jour, a-t-on appris lors d'une session de l'Assemblée populaire de wilaya.

La nécessité de la mise en place d’une stratégie de promotion et de développement des énergies nouvelles et renouvelables en Algérie, a été mise en exergue, à Ghardaïa,

Le projet d’utilisation de l’énergie solaire pour l’éclairage public dans la commune de Batna vient d’entrer en phase de test, a indiqué le vice-président de l’APC (Assemblée populaire communale), Mohamed El Hanni.

La nécessité d’associer les entreprises locales au projet du tramway de la ville de Sétif afin de réduire le délai d’exécution de la partie traversant le centre-ville a été soulignée par le wali Nacer Maaskri au cours d’une réunion avec l’entreprise de réalisation, ont indiqué les services de wilaya.

Plusieurs contrats ont été signés entre des promoteurs immobiliers et des entreprise spécialisées et fournisseurs de solutions, a-t-on appris, du manager général du groupe international, "Sogexpo international", organisateur de l'évènement au Palais des expositions de Medina Djedida à Oran. Il s’agit notamment de quatre contrats entre des promoteurs immobiliers et la société Sanit 2000 Mami (Sétif), une entreprise spécialisée dans l’installation des produits sanitaires de nouvelle génération, outre les contrats conclus avec Oxxo Bâtiment, fournisseurs de solutions de menuiseries et des entreprises de bâtiment, a indiqué à l’APS, Ouali Zoubir.  Celui-ci a souligné l’importance de ce rendez-vous économique dont la clôture est prévue lundi  Celui-ci a drainé, depuis son ouverture mercredi, près de 2.500 visiteurs professionnels par jour.  Toutefois, les organisateurs reconnaissent une légère baisse de fréquentation et ce, en raison de la défection des exposants turcs, soit une quarantaine de sociétés, qui n’ont pu participer à cette 13ème édition du Salon  en raison de la conjoncture qui prévaut en Turquie.  Outre la Pologne, pays invité d’honneur de cette édition,  quelques 140 exposants  représentant une trentaine de sociétés en provenance d’Allemagne, de Belgique, d’Espagne, d’Italie, de la Tunisie et du Maroc, ont pris part à ce salon dédié à l’immobilier, à l’habitat, au logement, aux matériaux de construction et des activités connexes, placé sous le slogan "Algérie 2016 : perspectives et réalisation durable", aux côtés d’entreprises algériennes spécialisées.  Plusieurs entreprises entendent ouvrir des représentations à Oran, pôle économique et commercial d’importance, pour écouler leurs produits aux niveaux local et régional.

 

Plus de  660 assiettes foncières octroyées depuis 2005 aux investisseurs 

 

Quelque 666 assiettes de terrain ont été attribuées par la wilaya d'Oran au profit d'investisseurs depuis 2005 à ce jour, a-t-on appris du directeur local de l'Industrie et des mines. "Sur les 666 assiettes octroyées, 472 lots de terrain du foncier industriel ont été affectés durant la période du  Calpiref", a expliqué Salah Bouyacoub, invité du After Work, une rencontre-débat organisée dans la soirée du dimanche par des jeunes chefs d'entreprises affiliées au "JIL Forum" des chefs d'entreprises (FCE).  Le même responsable a mis en exergue l'effort déployé, ces deux dernières années, par sa direction pour booster l'investissement, dans le cadre de la nouvelle stratégie adoptée par le gouvernement, celle de la facilitation de l'acte d'investissement et pour le développement des filières stratégiques. Le DIM a également souligné que cette dynamique a permis l'attribution de 194 lots de terrain du foncier industriel au profit des porteurs de projets. L'orateur qui s'est livré au jeu des questions-réponses formulées par une assistance formée de jeunes entrepreneurs, a fait remarquer que "des assiettes foncières ont été dédiées à la petite et moyenne entreprises au niveau de la zone d'activité de Tafraoui, aménagée au profit de jeunes investisseurs dans le cadre des différents dispositifs (ANSEJ et  ANGEM)". Salah Bouyaakoub a également fait état de l'attribution récente de cinq assiettes de 500 m2 chacune au profit des porteurs de projets. Il a toutefois déploré le fait que des aspects importants permettant aux investisseurs potentiels de matérialiser leurs projets soient  ignorés, en terme de déclarations, d'études techniques, de bases de données.  Le débat a permis d’aborder plusieurs questions portant notamment sur les contraintes du foncier industriel (terrains non cadastrés, nature juridique du terrain, prix du foncier de la concession qui varie d'une région à une autre), la durée du traitement des dossiers d'investissements, de la circulation de l'information d'un secteur à un autre- l'administration des domaines et le Cadastre par exemple - la phase d'octroi du permis de lotir ainsi que d'autres facteurs qui font obstacle à l'aboutissement de certains projets d'investissements ou encore à l'exportation de leurs produits. Auparavant, des membres du Jil FCE se sont relayés pour mettre en exergue l'importance de la création d'une dynamique territoriale, avec à la clef la mise à disposition de l'entreprise  d’une information économique viable, pour servir cette force de frappe.  Le FCE compte 1.200 chefs d'entreprises, forts de 1800 entreprises avec 250.000 salariés, qui réalisent un chiffre d'affaires total équivalant à 30 milliards dollars US, a indiqué à l'APS un délégué du Forum, Ali Guettaf qui a plaidé pour l'augmentation du nombre de PME en Algérie.

APS

Le dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) offre près de 21.000 postes à travers la wilaya de Laghouat, a-t-on appris auprès de la direction locale de l’emploi. Les bénéficiaires de ce programme sont répartis entre les institutions administratives et économiques, publiques et privées,

Une campagne de prévention et de sensibilisation contre les dangers de l’électricité et la mauvaise utilisation du gaz naturel a été lancée à Souk Ahras par la société locale de distribution de gaz et de l’électricité (SDE).

Les dépôts de vente de matériaux de constructions situés aux abords des routes d’entrée à la ville de Constantine seront prochainement délocalisés dans une opération d'amélioration du cadre urbain,

Les grands projets de développement en cours d’exécution à Jijel ont nécessité une enveloppe de 550 milliards de dinars, a affirmé, le chef de l’exécutif local, Larbi Merzoug, à l’occasion de la célébration de la journée nationale de la Presse.

Une réunion des autorités compétentes se tiendra incessamment pour trouver une formule pour la gestion de la maison de la presse Malik Ait Aoudia de Tizi-Ouzou, a annoncé le wali, Mohamed Bouderbali.

L’alimentation en énergie électrique a été totalement rétablie après-midi au profit de près de 27.000 abonnés des communes de la partie Nord de la wilaya de Laghouat qui ont connu des perturbations, a affirmé la direction de distribution de l’électricité et du gaz-centre (SDC).

Une campagne de prévention et de sensibilisation contre les dangers de l’électricité et la mauvaise utilisation du gaz naturel a été lancée à Souk Ahras par la société locale de distribution de gaz et de l’électricité (SDE).

Les régions d’El Kala (El Tarf) et d’Edough (Annaba) ont été retenues pour le programme de coopération algéro-allemand "Gouvernance environnementale et biodiversité" (GENBI) a indiqué, à El Tarf, le directeur général de l’environnement, auprès du ministère des Ressources en eau et de l’Environnement .

Les dépôts de vente de matériaux de constructions situés aux abords des routes d’entrée à la ville de Constantine seront prochainement délocalisés dans une opération d'amélioration du cadre urbain, a-t-on appris auprès des services de la wilaya.

Les grands projets de développement en cours d’exécution à Jijel ont nécessité une enveloppe de 550 milliards de dinars, a affirmé, le chef de l’exécutif local, Larbi Merzoug, à l’occasion de la célébration de la journée nationale de la Presse. S’exprimant lors d’une cérémonie au siège de la radio locale, le wali qui a mis en relief les efforts consentis par l’Etat pour la promotion et le développement de cette région, a indiqué que l’enveloppe allouée servira à la réalisation de méga projets tels que le complexe sidérurgique de Bellara, une méga-centrale électrique sur le même site, une pénétrante autoroutière entre Jijel et El Eulma (Sétif), la modernisation du port de Djendjen et des programmes d’habitat.  S’adressant à la presse, M. Merzoug qui a salué le travail effectué par les représentants des médias, a rappelé que ce secteur (presse) est un partenaire avéré du processus du développement socio-économique et culturel. Au cours de cette cérémonie en présence des autorités civiles et militaires ainsi que des travailleurs de la Radio locale, le message adressé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a été lu par un intervenant mettant en avant l’évolution prise par la presse algérienne depuis ces dernières années. "Il s’agit là d’un message fort, à longue portée", a estimé un correspondant de presse, soulignant l’intérêt accordé à ce secteur qui a accompli des avancées et des grands pas dans le pays. Outre une conférence animée par une enseignante universitaire sur la création du journal El Moukawama (La résistance algérienne) paru le 22 octobre 1955, la plus jeune journaliste de la radio locale, Khalida Allouti, a reçu des mains des autorités de la wilaya des cadeaux et présents à l’occasion de cette journée nationale.

Plus de 5.000 cartes professionnelles d’artistes attribuées à ce jour 

 Pas moins de 5.241 cartes professionnelles d’artistes ont été attribuées depuis février 2015 à ce jour, a affirmé à Jijel le président du Conseil national des arts et des lettres (CNAL), Abdelkader Bendaamache. Au cours d’une rencontre organisée à la salle Hamlil, au chef-lieu de wilaya, en présence des autorités de la wilaya et des responsables de la Culture, M. Bendaamache qui s’est attardé sur la protection sociale de l’artiste, à la lumière des textes réglementaires y afférant, a indiqué que le CNAL a enregistré 9.130 demandes pour l’obtention de cette carte qui confère la qualité d’artiste, précisant que 5.984 demandes ont été validées. A ce jour, 1.653 demandes d’obtention de la carte d’artiste sont en instance d’examen et 1.493 dossiers rejetés (pour manque de données exactes ou complètes), a encore souligné le président du CNAL. Dans une intervention, l’hôte de la wilaya a souligné que l’acquisition de la carte professionnelle de l’artiste constitue une "opération salutaire pour son détenteur". L’établissement de ce document officiel qui précise les droits et devoirs de son titulaire, est consigné dans le décret exécutif relatif aux modalités de couverture et de prestations sociales, publié au Journal officiel du 18 février 2014. Lors de cette cérémonie, cinquante cinq (55) cartes professionnelles d’artistes ont été remises à leurs titulaires. Il s’agit là d’un "précieux acquis" pour consolider le statut d’artistes qui ont du batailler pendant de longues années pour aboutir à ce résultat, ont affirmé des artistes de la région de Jijel, présents à cette cérémonie. Dans une intervention, le wali, Larbi Merzoug, a notamment rendu hommage aux artistes de l’antique Igilgili pour leur précieuse contribution dans l’animation de la saison estivale écoulée, rappelant, au passage, la place et le rôle des artistes dans la vie socio-économique et culturelle d’un pays. Ce contact, initié par la direction locale de la Culture, a été ponctué par un riche débat entre les artistes et le président du Conseil national des arts et lettres, Abdelakder Bendaamache qui a tenu à répondre à toutes leurs préoccupations et suggestions.

APS