Imprimer
Catégorie : Actualite

Le ministre du Tourisme, de l'Artisanat et du Travail familial, Mohamed Ali Boughazi, a mis en avant, à Alger, l'impératif de promouvoir la performance du secteur pour en faire "une force motrice" du développement économique.

Intervenant lors d'une rencontre avec les Directeurs de wilayas du Tourisme et de l'Artisanat, le ministre a affirmé que c'est là une opportunité pour échanger avec les cadres de wilayas, les investisseurs et les opérateurs sur le développement et la promotion de la performance du secteur "en vue d'en faire une force motrice du développement économique, dans le cadre de la politique adoptée par l'Etat pour la lutte contre la corruption et la médiocrité et le renouement avec l'éthique et la compétence". Soulignant "l’importance de cette réunion", il a indiqué qu'elle vient clôturer la série de réunions tenues récemment avec les cadres de l’administration centrale et les instances sous la tutelle, ainsi qu’avec le Groupe, Hôtellerie, Tourisme et Thermalisme (HTT) et les partenaires socio-économiques pour "connaître les défis du secteur, ses points forts et faibles et les préoccupations majeures et difficultés qu'il connaît". Il a souligné, dans ce sens, la nécessité d'améliorer la qualité du service, de développer l'investissement et de renforcer la formation dans le secteur du tourisme, rappelant que l'Algérie compte actuellement 1 500 hôtels. A ce titre, le Groupe HTT a entamé, depuis cinq ans, la réhabilitation de nombre d'hôtels, dont certains entreront en service en étant en conformité avec les normes internationales en vigueur, a précisé le ministre. Mettant en avant l'importance de la prise en charge de l'Artisanat, en tant que moyen de préservation du patrimoine, le ministre a relevé que ce créneau a contribué, durant l'année 2020, à la création de 31.957 activités et de 347.85 postes d'emploi. Le ministre a insisté, à ce propos, sur l'importance à accorder à l'activité familiale en garantissant l'aide et l'assistance aux familles "conservatrices" du patrimoine historique, notamment en zones d'ombre. Par ailleurs, M. Boughazi a mis l'accent dur l'importance des accords de coopération avec les pays pionniers dans le domaine du tourisme en vue de tirer profit des opportunités de formation et d'échange d'expériences et de connaissances. Il a appelé, également, à promouvoir l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC), notamment dans le numérique et l'intelligence artificielle, à l'effet de faciliter les transactions commerciales et administratives et les prestations au profit des citoyens. Par la même occasion, le ministre a rappelé les efforts consentis dans ces domaines, à travers la mise en place d'une plateforme numérique, en sus de l'utilisation des réseaux sociaux pour la commercialisation et la promotion touristique.

A.A.