Les commerçants et artisans sont appelés à s'orienter davantage vers les moyens de paiement en ligne dans leurs transactions commerciales, a souligné à Alger le ministre de la Numérisation et des Statistiques, Hocine Cherhabil, déplorant la faiblesse de l'utilisation de ce mode de paiement malgré la disponibilité des plateformes nécessaires.

Lors d'une visite à une exposition organisée dans le cadre des Journées de sensibilisation sur le e-commerce et le paiement électronique, par l'Association nationale des commerçants et des artisans (ANCA) à Riadh El-Feth (Alger), M. Cherhabil a noté que la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a permis de booster plusieurs opérateurs à utiliser le paiement par internet mais leur nombre reste "en deçà des nos potentialités". "Malgré que le taux des entreprises et citoyens qui s'orientent vers le e-payement demeure faible, beaucoup d'efforts se font pour sensibiliser les uns et les autres à recourir à ce mode de paiement pour éviter les déplacements", a-t-il déclaré. Le gouvernement, poursuit-il, accorde une "importance majeure" à ce secteur qui représente "l'avenir" de l'économie nationale. "La modernisation de l'administration et le processus de transition numérique et l'amélioration du service public au profit du citoyen est l'une de nos priorités", a-t-il affirmé. Selon lui, les jeunes innovateurs, porteurs de projets et idées sont "la passerelle vers l'ère numérique". Par ailleurs, le ministre note que la mesure prise par les établissements financiers et les banques, permettant de réduire la valeur des taxes appliquées aux commerçants lors de l'utilisation de l'e-paiement, devrait encourager encore les opérateurs économiques à adopter cette méthode "très efficace".

APS