Imprimer
Catégorie : Actualite

 

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Sid Ahmed Ferroukhi, a annoncé dimanche à Maghnia (Tlemcen) l’application de nouvelles normes basées sur des techniques modernes afin d'améliorer la production qualitativement et quantitativement dans la perspective d’exportation.

Présidant une rencontre d'étude, organisée deux jours durant par l’association nationale de promotion oléicole, M. Ferroukhi a indiqué que cette tendance concerne tous les producteurs privés qui doivent veiller à la promotion du produit selon les exigences du marché extérieur, notamment pour ce qui est de l’emballage. "La nouvelle donne économique nationale nécessite la mobilisation de tous, la diversification des ressources et l’investissement", a-t-il martelé. Les superficies réservées à l'oléiculture sont passées de 150.000 hectares en 1999 à 450.000 ha en 2015, a indiqué le ministre, soulignant que cette hausse est le fruit de programmes visant à intensifier cette culture dans tout le territoire national sur les vallées, plaines et steppes et à élargir les terres irriguées en introduisant des techniques modernes. Après l’ouverture de cette rencontre, le ministre s’est rendu au périmètre irrigué de Maghnia où il a suivi, avec les membres de la délégation qui l’accompagne, un exposé sur la situation agricole dans la wilaya et les dispositions prises pour l’extension des terres irriguées et l'amélioration de la production et du rendement agricoles. Les responsables du secteur misent, pour la concrétisation de cet objectif, sur les réserves hydriques importantes dont dispose la wilaya au niveau de ses cinq barrages et ses nappes phréatiques, notamment avec l’exploitation de deux stations de dessalement de l’eau de mer à Souk Tléta et Honaine qui ont permis de combler le déficit accusé par la wilaya en matière d’AEP. Des quantités suffisantes d’eau ont été fournies mettant la wilaya à l’abri du besoin et l'habilitant à recourir progressivement au transfert des eaux des barrages vers l’irrigation pour l’extension de ses trois périmètres irriguées à Zouia, Maghnia et Hennaya totalisant une superficie de 2.500 ha. A la faveur de la disponibilité d'eau, les programmes élaborés visent à atteindre 9.000 ha de terres irriguées d’ici fin 2015 et 17.000 ha à l’horizon 2019, selon le responsable du secteur qui a rappelé le soutien à hauteur de 4 milliards DA destinés à cette opération au titre du programme complémentaire 2013 dont a bénéficié la wilaya à l’occasion de la visite du Premier ministre,Abdelmalek Sellal à Tlemcen. Le périmètre irrigué de Maghnia avait été confié dernièrement à l’Office national d’irrigation et de drainage (ONID), en vue d’améliorer son rendement. Ce périmètre, d'une superficie de 11.100 ha dont 5138 ha équipés de canalisations et 4.250 ha irrigués par 570 agriculteurs et doté d’une conduite principale sur 27 km et de canalisations secondaires sur 186 km, est alimenté à partir du barrage de Hammam Boughrara et des eaux souterraines de Maghnia. Le ministre poursuivra sa visite lundi dans la wilaya de Tlemcen par l'inspection d'infrastructures liées à la pêche et à l’aquaculture au niveau des plages de Honaine et de Ghazaouet.

A. M.