La wilaya d’Oran a enregistré 550 bénéficiaires des dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle et sociale, parmi les détenteurs de diplômés, qui ont été titularisés dans des postes de travail permanents à la fin de l’année écoulée, a-t-on appris auprès de la direction de l’emploi de la wilaya.

Il a été procédé à la permanisation, dans une première vague, de 551 bénéficiaires des deux dispositifs sus-indiqués ayant une expérience de plus de 8 ans, en application des décisions du Gouvernement relatives à l’insertion en trois vagues durant l’année 2019, 2020 et 2021 et en fonction disponibilités financières consacrées aux postes d’emplois qui y sont offerts. Le bénéficiaire sera inséré dans son administration dans le cas où il dispose d'un grade ou d'un poste de travail en conformité avec son diplôme et sa compétence. Dans le cas où il ne remplit pas les conditions, il sera inséré au niveau d’une autre instance ou administration publique, a-t-on fait savoir. Il a été dénombré à Oran, 920 bénéficiaires des dispositifs ayant une expérience de plus de 8 ans d’expérience dans différents secteurs dont 163 ont été permanisés de manière directe et le restant ne sont pas encore pour indisponibilité de postes leur convenant, selon la même source. Pour trouver une solution à ceux qui situation, la commission de wilaya chargée du suivi de cette opération a étudié les recours déposés en fin d’année écoulée par ceux dont la titularisation n’a pas été effectuée et les dossiers de 388 ont eu une suite, a-t-on indiqué, soulignant qu’a commission est toujours à pied d’œuvre pour satisfaire un grand nombre. A noter que cette opération a été scindée en trois vagues la première concernant notamment ceux ayant une expérience de 8 ans, la deuxième ceux qui ont une expérience professionnelle entre 6 et 8 ans et la troisième ceux comptabilisant une expérience entre 3 et 6 années.

Attribution prochaine de plus de 160 logements promotionnels aidés

Pas moins de 164 logements promotionnels aidés (LPA) seront attribués durant l’année 2021 au nouveau pôle urbain "Ahmed Zabana" de Misserghine (Oran), a-t-on appris de la direction locale de l'habitat.  Dans une déclaration à l’APS, le directeur de l'habitat, Yacine Khourkhi, a précisé que ce quota de logements type LPA (F3), dont l'attribution est prévue, au plus tard, en décembre prochain, s'inscrit dans le cadre du nouveau programme visant la réalisation à Oran de 1.500 logements LPA. M. Khourkhi a ajouté que le nouveau programme de logements a connu un "retard" résultant de la pandémie du Coronavirus, soulignant que sa réalisation a été décidée au niveau du nouveau pôle urbain "Ahmed Zabana" dans la commune de Misserghine. Des assiettes foncières ont été étudiées et attribuées à des promoteurs pour réaliser des projets dont les travaux devant être entamés, au plus tard, en mars prochain, a-t-on fait savoir. L’ancien programme LPA a enregistré un retard à l'entame des travaux de réalisation mais aussi durant l'opération d’élaboration des listes des bénéficiaires, a-t-on fait remarquer de même source. M. Khourkhi a également indiqué qu’il sera procédé, au titre de l'exercice 2021, à la distribution de 930 logements, dont 79 unités ont déjà été attribuées au mois de février courant, au pôle urbain de la localité de Belgaid relevant de la commune de Bir El Djir. Le quota de logements sera attribué en quatre étapes à travers les communes de la wilaya, selon le responsable qui a précisé que la première étape est programmée en fin mars prochain (180 unités), la deuxième (315 unités) au titre du 2e trimestre 2021 alors que la 3ème et 4e étapes durant le 3ème trimestre, soit respectivement 160 et 200 logements).

 Des ateliers de métiers artisanaux au profit des zones d’ombre

La Chambre d'artisanat et des métiers d'Oran (CAM) lancera des ateliers pour sensibiliser des populations des zones d'ombre et la femme rurale à adhérer aux métiers d'artisanat et au travail familial, a-t-on appris du directeur de la chambre. Les ateliers, qui se tiendront en collaboration avec la direction du Tourisme, de l'Artisanat et du Travail familial, cibleront des zones d'ombre et les femmes rurales productives des communes de Tafraoui et de Boufatis, a indiqué Khalid Tahraoui en marge d'une rencontre organisée au centre et à la maison de l'artisanat à hai Es-sabah (est d'Oran). Douze (12) associations locales à caractère touristique, artisanal, culturel et social, prendront part à ces ateliers qui concerneront plusieurs activités d'artisanat, dont la couture, les gâteaux traditionnels, la boulangerie, la coiffure, le bâtiment, l'électricité et la plomberie, a-t-on précisé.           L'opération, qui sera lancée prochainement, vise à sensibiliser les habitants des zones d'ombre et la femme rurale productive des deux communes précitées à créer des micro-entreprises ou des ateliers d'artisanat en leur assurant accompagnement pour concrétiser leurs projets au titre du dispositif de l'Agence nationale du micro-crédit (ANGEM), a-t-on souligné. La Chambre d'artisanat et des métiers d'Oran œuvre à la prise en charge des personnes remplissant les conditions d'accès aux centres de formation professionnelle pour l'obtention de diplôme de qualification leur permettant de concrétiser leurs projets et leurs idées dans les métiers précités.

APSa